TOOL TRIP

Bye bye Sumatra

smoke sumatra

Image satellite de la NASA montrant l’étendue des dégats de la fumée sur Bornéo et Sumatra… Un carnage!

Après cette épopée sur la route et le passage de l’équateur, nous voulions visiter la ville de Bukittinggi et potentiellement rester quelques jours au lac Maninjau, découvrir la vallée Harau et ses environs pour admirer la plus grosse fleur du monde rafflesia (mais celle qui pue le plus aussi). Mais dès que nous sommes arrivés sur place, il a bien fallu changer d’idée. La brume due aux champs brulés dans l’est de Sumatra était à Bukittinggi encore pire qu’au lac Toba. On n’y voyait pas à 10m donc il n’y avait aucune raison de rester dans des endroits aussi beaux pour uniquement admirer les pots d’échappement des mobylettes! En plus, la fleur qui est censée éclore exactement à cette période avait décidé d’être un peu décalée et il aurait fallu attendre 10jours avant de pouvoir prendre une photo (et son pince nez).

street kids padang

Une bande de gamins complètement dingues qui veulent nous prendre en photo

On a donc décidé avec Soph de trouver un petit café avec accès internet et de bouger de là. Et vite. Direction Java! Donc on a réservé un vol depuis Padang, avec l’équivalent de Ryanair, Lion Air (sans la petite musique après l’attérissage) deux jours plus tard, car un paiement en ligne ne peut s’effectuer qu’avec 48h de préavis minimum. Destination Yogyakarta pour essayer de respirer de l’air (plus) pur et de voir si la couleur du ciel n’a pas changé…

jakarta airport

Encore des soucis d’aéroport, encore des retards, encore des heures d’attente…

Pendant ce temps, on a passé une journée à Bukittinggi et une nuit à Padang. Honnêtement, rien à signaler sur ces deux endroits. Pas grand chose à faire, beaucoup de bruit, beaucoup de monde et beaucoup trop chaud.

selfie time

Toujours des selfies

tower bukittinggi

Le symbole de la ville, ‘Big Ben’ selon les locaux

tour de sumatratour de france sous la fumee

Evénement du jour: la course cycliste locale, le tour de Sumatra qui passait ce jour là par Bukittingi. Selon nos infos, tous les non-asiatiques inscrits ont annulés à cause de l’impossibilité de respirer…Pas surprenant.

On a en fait passé pas mal de temps à discuter dans un resto avec un local sympa à Bukittinggi et dans notre auberge à Padang à mettre à jour le blog. En effet, la plage de la ville est la plus glauque jamais vue: super sale, complètement vide, la rue qui la borde est déserte (mais pleine de circulation).

vespa vs horses

Différentes facons de se déplacer à Bukittinggi

Comme on le disait, il était temps de passer à autre chose…

padang tuningkekes padang

Le tuning de Jacky selon les taxis de Padang: une institution! On vous laisse apprécier le travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!