TOOL TRIP

Jardin, le village enchanté des montagnes d’Antioquia

hdr-view-from-christojardin

Rallier Jardin (prononcez ‘Rharhdyne’) nous a pris 11 heures. 11 heures de calvaire, découpés en trois bus, un trajet Salento Pereira, puis Riosucio, et enfin une immense boucle interminable pour atteindre Jardin dans la nuit (sachant qu’à vol d’oiseau il y a à peine 50 bornes et qu’on en a bavé sur plus 175 kms de virages à 90°). Mais ça valait 100 fois le coup!

jardin-hotel

Les belles rues de Jardin

Dormir chez la famille Escobar!

En débarquant de nuit dans ce pueblo tranquille il nous a fallu trouver un toît pour la nuit. Nous avions en tête une adresse vue sur un des blogs du moment et comme personne ne semblait connaître (ça devient une habitude) en moins de deux minutes on avait 6 personnes du café du coin qui se concertaient pour savoir où ça pouvait bien être. Ils nous montrent à la louche et hop deux secondes plus tard on trouve la bonne rue. Sauf qu’en toquant à la porte, une autre famille passant par là nous dit que les proprios sont à Medellin pour le week-end. Pas de chance, sauf que les voisins dans la même rue sont à leur balcon (et oui il y a peu de blancs par ici), et qu’eux aussi proposent des chambres aux voyageurs. Dans ces petits villages ils appellent cela des ‘Fami-hotel’: en gros les gens habitent au premier étage d’une maison de ville et louent le rez-de-chaussée en dortoirs, chambres etc…

jorge-escobar-house

Notre Fami-Hotel

Chez Jorge Escobar (CRA 1A-No.7 -30: – 3136126440), c’était propre, grand, et pas trop cher pour Jardin et surtout tranquille! Avec en plus la gentillesse des proprios qui sont toujours là qui essaient toujours de vous ravir. On avait tout l’hôtel rien que pour nous, donc vraiment pas à se plaindre. Les sacs posés on est partis dîner sur la place centrale, pour une fois en prenant l’option « street food », notre vieille habitude du Mexique et du Guatemala qui nous manquait tant. À Jardin c’est plus cher qu’ailleurs mais on voulait un truc rapide et pas énorme donc ça tombait bien. Et on a toujours aucune idée de ce qu’on a mangé ce soir là, c’était juste gras, bourré de beurre de fromage et ça avait un goût de maïs.

door

green-balcon

jardin-street

red-balcony

jardin-house

Notre première journée à Jardin on l’a commencé tranquille, avec un bon petit-déjeuner et une découverte des rues du pueblo sans se presser. Ensuite on a été explorer un peu plus loin ces montagnes qui nous semblaient magnifiques de plus près. Et à peine à la sortie du village on est tombés sur un jardin enchanté, coïncidence pour un village qui porte ce nom? On ne sait pas mais un pur bonheur pour nos yeux: des orchidées incroyables, des paniers de fleurs de partout, de toutes les couleurs et des proprios d’une gentillesse sans limite. Ils nous ont vu prendre des photos depuis la rue et nous ont invités à faire le tour, nous ont raconté leur vie et ont même insisté pour nous prendre en photos! On se serait cru en Asie!

jardin-encantado

Le jardin enchanté!

On a goûté des fruits qu’ils faisaient pousser, on a fait la chasse aux papillons (que des yeux rassurez-vous) et on a finalement passé un bon moment en leur compagnie.

orchid-purplered-flower

orchid-bluemagic-flower

Et 800m plus loin et cinq minutes plus tard on était à nouveau invités par une dame qui tient un lot de trois maisons de luxe neuves en pleine campagne en surplomb du village: tranquillité, calme, et repos au programme. La dame devait certainement s’ennuyer comme jamais car elle a tenu à tout nous montrer du hammam dans la douche au balcon en passant par les chambres. Totalement hors de prix pour nous mais une adresse à garder pour ceux qui veulent passer un weekend entre amis dans un coin unique et classe. Admirez plutôt la vue depuis le balcon!

jardin-panoramic

La vue depuis les maisons de vacances

Meilleur café depuis le début du trip!

Pour se changer les idées quoi de mieux qu’un café, et un bon? Ouiii on est tombés sur notre meilleur café depuis notre arrivée en Colombie: de los Andes, produit dans le département pas cher et bien préparé. Notre QG pour les deux jours suivants. Sachant que Thomas venait nous rejoindre ce soir là depuis Medellin (4 heure de bus en moyenne) pour passer le reste du week-end ensemble on avait plusieurs options pour le reste de l’après-midi.

chairs

Les chaises multicolores de la place du village

C’est parti pour la découverte des montagnes alentours!

Mais avant tout on souhaitait organiser un trek vers la Cueva de Esplendor une cascade atteignable en cheval que l’on peut descendre en rappel, et trouver un guide qui pourrait nous accompagner pour cette balade de plus de six heures dans la pampa. Mais pour l’heure on voulait tester le téléphérique antique de Jardin que l’on peut prendre depuis le centre-ville et qui permet de faire un tour des environs à pied depuis son arrivée.

chairs-paint

Les peintures fait main des chaises de bar du village

paisa-sitting

Les locaux qui passent leur journée assis au bar

Petite expérience bien cool que de se retrouver dans cette caisse à savon en bois, suspendue à deux cables dont je ne veux pas connaître l’âge au dessus de la vallée luxuriante d’Antioquia. Trois minutes plus tard de retour sur la terre ferme on avait une vue imprenable sur Jardin.

garucha-jardin

Le téléphérique vintage ‘Garrucha’

garucha-selfie

Comme des enfants

Il n’y a pas seulement le pueblito qui est magnifique

Et la balade retour qui traverse les champs de bananiers et de cafés, en passant par des fincas (maisons de village) magnifiques décorées de fleurs toutes plus belles les unes que les autres nous a ravi.

On a aussi passé deux cascades en chemin, une rivière où les locaux profitaient de l’eau pas trop fraîche pour se baigner et pas un touriste étranger pour se sentir privilégiés. Un bon moment de détente en pleine nature.

Dommage qu’on n’avait pas fait suivre les bikinis…En tout cas c’est vraiment une balade sympa qu’on recommande à tous ceux qui font le déplacement sur Jardin.

garucha-arrival

garucha-view-through

rio

Piscine naturelle

cascade-del-amor

La cascade de l’amour

tall-trees

Les flancs de colline

Attention à la fiesta du samedi soir

Le samedi soir à Jardin, la place du village prend un air de fête. Les locaux des environs viennent tous boire un coup dans les multiples bars qui inondent les rues et profitent du spectacle que donnent les caballeros sur leurs chevaux qu’ils montent en mode Finale des JO: ils leur font faire des pas de danse saccadés sur les pavés toute la soirée autour de la place. On ne sait toujours pas quoi penser de ce rite concernant le bien-être des chevaux mais c’est la spécialité du coin et ce n’est pas fait pour les touristes, juste pour les locaux. Mais sachant que les cavaliers sont les trois quarts du temps largement au delà du taux d’alcool dans le sang autorisé ça ne nous a pas plus fait plaisir que ça… Autre détail les différents bars de la place (tous alignés) rivalisent quant au niveau sonore de musique colombienne qu’ils pratiquent pour ravir les locaux. Un vrai plaisir pour ceux qui ne supportent pas les rythmes de champeta, de carranga ou de vallenato ou ceux qui ont choisi un hôtel sur la place, erreur fatale!

selfie

family-breakfast

Les locaux le dimanche matin

Puis ils furent 3!

Thomas nous ayant rejoint (la rencontre fut d’une simplicité déconcertante il était là sur la place quand on est arrivés) on est allés boire un coup et manger une calzone au Café Europa l’adresse à la mode de Jardin pour qu’ils nous racontent les dernières nouvelles de Medellin. Il n’était jamais venu à Jardin et c’était l’endroit idéal pour faire un truc ensemble.

main-square-tree

La place principale du village

Avec son aide on essaya également de contacter un guide pour le lendemain mais personne nous répondait au téléphone surement tous trop occupés à faire la fête. Bon d’un autre côté on était pas non plus méga motivés pour faire 4 heures de cheval dans la brousse alors qu’on en a jamais fait de notre vie et que tous ceux qu’on a rencontrés en Colombie ont eu des mauvaises surprises en chemin…

main-square-church

L’église qui domine la place

church-inside

Au lieu de faire appel à un guide on a donc improvisé notre journée. On a choisi de marcher dans les montagnes et d’aller admirer la vue depuis la statue du Christ, une autre copie de celle de Cali, en beaucoup plus petit. Sur le chemin des paysages toujours plus beaux et des pauses photos toujours plus fréquentes.

christo

Le Cristo Rey protège Jardin

soph-thomas-et-jm

3 amigos!

jm-et-thomas

Touristes!

view-from-christo-top

juan-valdez

Au détour d’une des nombreuses fincas, Thomas nous a montré ses talents de pêcheur dans une ferme où ils élèvent les truites. Grâce à lui on a mangé une bonne truite fraîche de 10 minutes, un truc typique à faire en Colombie. Et on a bien rigolé quand il a laissé échapper la première truite qu’il avait fait mordre dans le bassin où une bonne centaine était entassée.

peche-a-la-truite-thomas

Thomas 1 – Truite 0

truite-jm-et-thomas

Provecho!

champs-des-environs-de-jardin

Des paysages à couper le souffle à perte de vue

cafe-beans

Café…

bird-of-paradise

horses

paysage-stroll

De retour à Jardin on s’est abrités d’un énorme orage au café Los Andes et on a fait une dernière excursion dans les plantations de cafés tout autour du village, profitant du cadre idyllique qu’offre cette région.

bananas-and-coffees

Les bananes protègent les champs de café du soleil

banana

balade-selfie

chiva-jardin

Chiva pour ‘Jardin’

full-jeep

Comment réduire les frais? Taxi pour 50!

Jardin et ses environs nous ont vraiment enchantés et ce n’est pas parce que c’est mon village éponyme que j’en donne des superlatifs. Certainement une des plus belles régions de Colombie pour l’instant avec San Agustin.

En plus, les locaux sont très accueillants ce n’est pas hors de prix et il y a toujours quelque chose à faire. Alors venez y vite avant que trop de touristes étrangers commencent à le dénaturer et que c’est pour l’heure une destination prisée des colombiens de Medellin et des paysans de la région.

thomas-willys

Une nouvelle voiture pour la future famille?

thomas-and-soph

Good morning!

muchacho

La mode des paysans locaux

horse-and-cart

Moyen de transport dans le pueblito

yo-love-jardin

Narcissisme colombien?

sayonara

2 reflexions sur “Jardin, le village enchanté des montagnes d’Antioquia

  1. Avatarmam

    salut les  » amigos  » !!!!

    que de souvenirs encore dans vos bagages.

    avec un nom pareil ce ne pouvait être que beauté des paysages, splendeur des fleurs et gentillesse des habitants.

    qu’avez vous encore à découvrir ? nous le saurons dans le prochain article . merci pour tout ce que vous nous faites partager. Bises

  2. Avatargps.

    toute éponymie mise à part,

    Charles Trenet l’avait écrit, vous nous le démontrez, même si vous évoquez d’autres facettes et particularités que les canards qui parlent anglais, le bal des primevères ou le chant des grenouilles…

    le « fou chantant » avait raison, et vous en apportez ici autrement et brillamment la preuve,

    ne soyons pas modeste :

    un JARDIN

    c’est vraiment EXTRAORDINAIRE !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!