TOOL TRIP

Les Iles Cook – Rarotonga

Palmiers

Rarotonga, l’île capitale des îles Cook était notre prochaine étape en Océanie de notre tour du monde après la Nouvelle-Zélande. Pas vraiment une île immense avec seulement 32 kms de circonférence nous avions decidé de passer 11 nuits sur place (on aurait réduit le séjour un peu plus si le vol pour Papeete n’était pas à date fixe, mais on ne va pas non plus se plaindre de passer une dizaine de jours sur un îlot pacifique!).

Aeroport

Motu Muri

Initialement, nous souhaitions passer cinq jours sur Raro et ensuite prendre un vol intérieur pour rejoindre l’île voisine d’Aitutaki, un atoll à 45 minutes d’avion et y rester cinq jours. Malheureusement les prix étaient exorbitants et aucun deal de dernière minute disponible à moins de 400$ l’aller-retour. Nous avons donc pris la décision de passer l’intégralité de notre séjour sur Rarotonga en espérant que le vent se lève avant notre départ.

Panneau

Nous sommes restés au Backpackers International la seule pension à prix abordable sur l’île qu’on pourrait renommer Backpackers Allemagne vu le pourcentage de germaniques qui y envahissent les lieux! Mais la Guesthouse était exactement ce qu’il nous fallait. On a loué un scooter pour dix jours à 13$ par jour, l’idéal pour se déplacer autour de l’île et en profiter au mieux.

Chauffeur

Mon chauffeur pour deux semaines…

Queen

Vive la reine!

Motu selfie JM

Après quatre jours on avait notre parcours typique de défini: scooter jusqu’au lagon de Muri, café dans le meilleur café du coin à apprécier assis sur le sable, en regardant les kiteurs locaux s’entraîner au dessus du corail. Comme on a pas notre matos avec nous, il fallait trouver de quoi louer et surtout être sûr que le vent était assez régulier et assez fort pour qu’on s’éclate et qu’on dépense pas toutes nos économies pour rien. Et bien on a trouvé juste ce qu’il nous fallait sur Muri chez KITESUP tenu par un couple trop cool d’instructeurs.

Coco soph

Coco JM

La noix de coco de Soph était deux fois plus grosse…

Bon sur le coup ils étaient moyen chaud pour nous louer leur matos et c’est compréhensible car on aurait pu être des touristes de base qui leur promettaient qu’on savait kiter sans problème et finir en haut du cocotier (comme le kite bleu déchiré de la plage en face de notre hôtel…). Ils nous ont donc proposé une sorte de test où ils vérifient qu’on sait lever l’aile et remonter au vent. Mais pour le moment pas assez de vent pour nous, pas envie de passer un examen pour rien, mais plutôt de nager dans le lagon, boire des cafés et des jus de coco frais offerts par les locaux, un changement radical après deux mois de folie en Nouvelle-Zélande.

Muri lagoon

La lagon de Muri

Tarzan

Tarzan!

EOLE s’invite sur Raro!
Et si le vent n’avait pas fini par se lever on se serait sûrement un peu senti claustrophobes sur cette île. C’est vraiment pas grand et il n’y a pas grand chose à faire, et le snorkelling n’est pas à hauteur de l’Indonésie ou des Philippines. On vous conseillerait un maximum de cinq jours….mais éole a pointé le bout de son nez. Et soudain tout s’enchaîne : on a bénéficié d’un examen de nos capacités gratos, pendant qu’on regardait Troy le moniteur et Chris notre kiteur allemand préféré rider Troy m’a proposé d’essayer sa 17m et sa planche de freestyle avec des boots! Et hop c’est parti, première fois en boots et premier ride avec une aile de plus de 12m… Facile! Et après quasiment sept mois d’attente le retour sur l’eau se fit tout en douceur, surtout sur les réceptions merci les boots!
JM boots

17m et des boots chaud!

J’en ai bien profité et le lendemain ce fut au tour du sophie qui prit la direction du fond du lagon en trois secondes y avait plus personne. C’est bien comme le vélo le kite ça ne s’oublie pas… Je pouvais imaginer son sourire éclatant à rider toute seule sur l’eau turquoise, sur un spot immense tout plat. Le bonheur!

Chris

Calendrier 2017 pour les demoiselles…

On a donc passé les jours suivants en compagnie de notre nouveau pote Chris et du team de chez Kitesup tout en admirant les prestations des riders locaux et en buvant des noix de coco fraîches. Y a pire sur Terre…

X island panel

JM pret

Entre deux ploufs, on a aussi parcouru l’intérieur de l’île à pied sur le fameux chemin qui coupe rarotonga du nord au sud à travers les montagnes, une belle randonnée de quelques heures qui offre de superbes points de vue.

Soph summit

Sophie au sommet!

JM shooting

Sommet Needle

Needle

L’aiguille=THE Needle

Needle south view

JM summit

Soph hates coq

Le coq le copain de Sophie

Needle pano

Boum

On a même pris le bus local depuis la plage au sud qui tourne dans le sens des aiguilles d’une montre (il y en a aussi un dans l’autre sens) pour rallier notre scooter au Nord qu’on avait laissé sur le parking au début du trek. Une expérience inoubliable de par son prix, 5$ pour n’importe quel trajet, une mascarade qu’on a moyennement apprécié.
Clockwise busNous avons aussi fait la randonnée sur le mont Raemaru qui dur une bonne heure et demie. Pas grand monde en chemin et une arrivée en mode escalade donc tous les ingrédients sauf la météo qui ne nous a pas permis de prendre de belles photos.

Raemeru selfie

Touristes!

Raemeru monkey

Pas super simple…surtout en tongs!

Trois soirs par semaine a lieu le marché nocturne de Muri, l’endroit idéal pour tester la gastronomie locale et sans se ruiner. On a essayé deux trois trucs différents et c’était pas mal du tout!!

Sunset

Night market jm

J’ai de la chance…

Le dimanche c’est le jour du Seigneur donc on s’est rendus à la messe en mode Rarotonga. C’était une expérience assez dingue, on avait aucune idée de ce qu’ils racontaient mais les chants étaient impressionnants (vidéo à suivre). Ils nous ont préparé un buffet incroyable à la sortie de l’église offert pour tous les touristes qui ont assisté à la cérémonie…Une belle surprise!

Messe alter

L’autel

Messe petite fille

Messe mamaMesse prayer

Messe lunch

A table après la messe…

Nous avons aussi passé une soirée au bar Hula où il y avait un spectacle de danse tahitienne. On s’est même fait inviter à la table d’une famille kiwi qui nous a offert plusieurs desserts de leur buffet à volonté manifestement on ressemble à de pauvres roumains sans le sous, et par la même occasion nous avons échappé au droit d’entrée du spectacle. Bingo! En tout cas c’était bien sympa de sortir de la guesthouse allemande pour une fois…

Desert family

Famille kiwi et Anka

On a fait des super rencontres aussi qui n’ont fait que bonifier notre séjour sur Rarotonga. Cette île est vraiment bien sympa pour souffler quelques jours et se ressourcer. Emmener un pull en avril car les soirées sont fraîches à cause du vent et ne vous attendez pas à manger du poisson frais et des fruits tous les jours, tout part pour les hôtels de luxe… Donc à part si vous êtes en voyage de noces dans l’un d’eux, rabattez vous sur le marché nocturne ou les quelques étals en bord de route un peu cachés.

Soph cooling down

JM palmier

Mon spot préféré

JM faceplant

Mon nouveau trick, le faceplant…

Flag Cook islands

15 iles, 15 étoiles

Black rock

Le black rock

Soph jump

Sophie qui saute!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Muri soph kite alone

Soph tout seule dans son lagon!

Kite pro

Trop facile!

beach     Sunset beach                 Motu selfie

Hula bar soph

Ces 11 jours nous ont en tout cas rappelé combien on adorait le kite, on s’est fait de nouveaux amis qu’on reverra un jour quelque part sur Terre et on a pu consacrer pas mal de temps à la rédaction des articles du blog qui prenait de plus en plus de retard. On est fin prêts pour la nouvelle étape, et quelle étape mon endroit préféré entre tous, la Polynésie française. On arrive sortez le monoi, les pareos et les ukuleles…

Last day

5 reflexions sur “Les Iles Cook – Rarotonga

  1. AvatarMam

    Ce n est pas juste que ce soient toujours les mêmes qui vivent au paradis.

    Je n ai pas compris comment tu fais le tartan ?

    Sophie ne boit pas dans une noix de coco , ça n’existe pas à Palaiseau des noix de coco grosses comme un ballon de foot ou de rugby.

    Allez à bientôt pour un nouveau chapitre . Bizzz

  2. AvatarChristelle et ses hommes

    Coucou les voyageurs,
    Heu… JM, le coiffeur s’impose je crois :-D.
    Comme d’hab, superbes photos et des commentaires qui nous permettent de penser qu’on y est aussi (penser seulement 😉 ).
    A bientôt pour la suite de vos aventures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!