TOOL TRIP

Les splendeurs de Borobudur

sunrise 3
Borobudur est l’un des temples les plus visités au monde et l’un des plus majestueux. Des excursions organisées sont proposées aux quatre coins de l’Indonésie et dans tous les guides de voyage pour voir le lever du soleil, ou le coucher du soleil et pour une sommes extravagante car tout le monde sait que chaque touriste va passer par cette attraction suprême (c’est la page de couverture du lonely planet…). Mais une fois de plus on a décidé de faire les choses à notre sauce, de se pointer devant le portail avant 6h du matin et de vivre l’expérience entre nous. Bon c’est sur que l’on n’a pas voulu payer le supplément qui permet de rentrer avant le lever du soleil car c’est hors budget, mais on était assez confiant d’avoir peu de monde à cette heure là et sachant que notre hostel se trouvait à moins de 2 minutes à pied de l’entrée, on était 5, 6 à peine à faire la queue aux aurores.
sunrise
DSC07418

Pour ce prix là, une bouteille d’eau est offerte

6h pétantes, le portail s’ouvre, on lache 425000 ruppiahs en un coup (avec la réduc), ça pique, et on monte les dizaines de marche à fond pour espérer prendre des photos depuis le sommet du temple décentes et pas avec 17 têtes de touristes qui sautent en train de faire un selfie devant un des stupas. 5′ plus tard on était tout en haut et on n’était pas les seuls, dommage…
Une trentaine de photographes plus ou moins amateurs étaient déjà en train de chercher le bon angle, la bonne lumière…et c’était un petit peu sport de faire avec. Mais on a eu une bonne demi-heure qui nous ont permi d’immortaliser l’incroyable beauté du plus grand temple bouddhiste au monde surplombant un paysage typique indonésien de forêts de palmiers et de montagnes. Magnifique! L’architecture et le travail fourni pour accomplir cette merveille sont extraordinaires. On a quand même passé quasiment 3heures à admirer la scène…

DSC07383
jm backsoph back
soph crazy
buddha front
back buddha
Mais la quiétude matinale n’a pas duré tout ce temps là car vers 7.30, ce fut comme si une fourmillière géante avait été brutalement dérangée: des centaines et des centaines de cars de touristes et d’écoliers ont débarqués sur les lieux.
indo family
Les « photos miss photos mister » ont alors fusé comme jamais. Il nous a fallu redescendre du sommet du temple pour trouver un peu de calme et de zenitude au lieu qui ne s’y prétait plus trop. On a même préféré monter sur la petite colline qui se trouve au fond du site et qui offre une superbe vue où il n’y avait personne et où on pouvait avoir la paix et admirer le paysage.
DSC07429
elephant

Il est même possible de louer un éléphant…

De retour à la maison à 9.30, on a avalé un petit déj bien mérité et on a loué un scooter pour le reste de la journée afin d’explorer les villages du coin (et faire disparaitre de notre mémoire la vision Disneyland du temple blindé). Comme on ne savait pas trop où aller on a demandé conseil à l’office du tourisme du village qu’on avait pu voir sur la route la veille.

En arrivant, on s’est fait recevoir par un type incroyable qui s’appelle Joko.

DSC07434

Joko

En gros, le mec voulait tellement nous aider qu’on est restés 1h30 à écouter ses conseils, admirer ses talents d’artiste pour dessiner des cartes du coin, à récupérer les téléphones de tous ses potes de Java qui voudront bien nous accueillir, apprendre quelques mots utiles d’indonésien et entre autres organiser le reste de nos 4 semaines dans le pays!!!!
Quel itinéraire on devrait suivre, quel prix chaque bus devrait nous couter, quelle activité préférer à telle autre, bref un puits de science pour le voyageur paumé. Et sans oublier quoi faire autour de Borobudur pour la journée sans perdre son temps à chercher où aller. Donc on a fini par lui louer directement le scooter et filer en direction d’autres temples du coin qui ont été des ébauches préalables au chef d’oeuvre de Borobudur.
massive buddha

Buddha du temple Mendut

Le temple Mendut avec 3 énormes Buddha à l’intérieur. Juste à côté se trouvait le monastère du même nom où on a pu apprécier la quiétude et la beauté (même si la route adjacente ôte un peu de Zen dans l’air mais bon).
Ensuite suivant les conseils de Joko on a décidé de monter sur la colline Menorah qui fait face au temple et qui est plus une montagne qu’une colline: on a fait que monter pendant une demi heure. La vue était assez énorme mais il faisait 40 degrés et la descente en scooter était pas rassurante avec des virages en épingle et une pente de 30%…!
 DSC07440Au coucher du soleil, ne pouvant/voulant pas retourner dans le temple et faisant mon romantique (comme d’habitude), on est partis à travers champs en scooter au milieu des rizières et des enfants qui jouaient au cerf volant. Génial! Les fermiers finissaient leur journée de travail (ils cultivent plus le tabac que le riz en cette saison), les enfants couraient en essayant de nous rattraper en hurlant hello hello, et le ciel se teintait d’un rouge splendide. En gros, on avait un grand sourire jusqu’aux oreilles, les cheveux au vent, ça devait surement paraitre bizarre aux locaux mais pour nous c’était magique.
Monastery buddha
Dernière étape de la journée s’annonçait encore épique puisqu’on allait se rendre à une heure de méditation des moines buddhistes du monastère visité le matin. Entre 7 et 8 heures chaque soir, les moines chantent et prient en acceptant d’acceuillir les visiteurs qui le souhaitent. On ne pouvait pas passer à côté de cette expérience, ce n’est pas une attraction de touriste, ce sont des vrais moines, et on était seulement quatre au fond de la salle à les écouter. La tranquilité de l’instant était parfaite.
monks
Ils n’étaient que 6, mais c’était impressionnant de les voir comme ça. Après les chants, ils sont restés en position du lotus à méditer pendant plus de 20 minutes jusqu’à ce que leur montre Casio ne sonne pour signifier la fin de la session.  Une bonne opportunité pour nous pour réfléchir un peu à notre trip et se vider l’esprit de toute la furie locale. Et pour les deux autres touristes (françaises) avec nous au fond de la salle de faire une sieste… On s’est sentis assez privilégiés de partager ce moment parmi eux (pas les touristes, les moines). Un parfaite fin à cette journée touristique et une bonne introduction à ce qui allait nous attendre le lendemain.
Monastère de Mendut

Monastère de Mendut

2 reflexions sur “Les splendeurs de Borobudur

  1. Avatargps.

    M.A.G.N.I.F.I.Q.U.E. !!!

    ou comment, à travers ces splendeurs, approcher « hishiryo » (sur le tapis on dira mushin

    no shin), autrement dit et, pour les néophytes, se faire une idée

    de la recherche du « samadhi » !…

    bravo et merci à vous deux, sans oublier Joko !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!