TOOL TRIP

Les statues et les surprises de San Agustin

Vallee rio magdalena

La casa de Francois

Casa de François!

Pour aller vers San Agustin, on revint d’abord sur nos pas à Neiva depuis Tatacoa en 4*4 où on choisit le bus le moins cher pour San Agustin avec un changement à Pitalito (20000 pesos en tout). Six heures plus tard (1h à fond plus 3h et demi à fond plus 1h et quelques à fond…c’est la mode en Colombie), nous voici débarqués dans le havre de paix qu’est la Casa de François, une auberge tenue par un français depuis 1998 sur les hauteurs de la ville.
Casa de François le bon choix sur San Agustin
Mais avant que le pick up nous amène à l’hôtel, on a passé un coup de fil rapide pour savoir s’il y avait de la place pour monter la tente quelque part. Et là mauvaise surprise, on nous dit qu’ils ne peuvent pas nous laisser camper à cause du mauvais temps qui sévit depuis plusieurs jours, que le sol est détrempé et que ce n’est juste pas possible, tout ça alors qu’il fait un soleil de plomb. On se dit qu’on va quand même tenter notre chance dans cet hôtel sur lequel nous avions entendu que du bien! Après tout qui tente rien n’a rien…
San Agustin

San Agustin

Vive le camping!

L’hôtel est situé sur la colline qui surplombe San Agustin, et une fois arrivés sur place, on ne voulait plus repartir. Et quand on a insisté pour voir où on pouvait s’installer, que le spot était en plein soleil complètement sec (et magique à notre goût), ils ont dit OK si on était d’accord pour rester là. Bien sûr qu’on est d’accord, c’est le luxe ultime ici pour nous! Les gens sont super gentils, le restaurant est délicieux, les douches sont chaudes, il y a des casiers pour les sacs donc on a plus de place dans la tente et en prime ils nous ont filé des couvertures pour qu’on évite de geler la nuit (et oui en Colombie ca pèle la plupart du temps). Bonus: ils peuvent organiser quoi que ce soit du tour en cheval au bus pour d’autres destinations sans prendre de commission. Le rêve quoi.

Tente chez Francois

Notre magnifique tente…

Installés comme des rois avant la nuit, on avait en tête de se mettre à bosser sur le blog toute la soirée et profiter de la connexion internet. Mais alors qu’on était à fond, on fit connaissance avec un français qui ne s’arrêtait pas de parler: au final il a tombé au moins 5 bières en nous parlant d’un peu de tout, avec plein d’anecdotes géniales, mais qui réduisaient nos progrès à néant! Pire que ça, c’était la finale du contest de surf à Teahupoo et Kelly Slater était en passe de gagner sa 55e victoire à 44 ans (oui je suis fan inconditionnel) et on a tout raté… Pas grave, on s’est permis un replay sous la tente quelques heures plus tard :). Et avant d’aller enfin se coucher on avait réussi à organiser une journée en 4*4 pour le lendemain avec un guide nous promenant sur divers sites archéologiques et voir des paysages fabuleux ainsi que deux cascades fameuses. Départ prévu pas avant 9h on allait enfin pouvoir faire la grasse matinée!

Selfie rio magdalena

Selfie devant le Rio Magdalena

En avant toute!

C’est donc après une nuit cosy sous la tente (les températures étant légèrement plus fraîches dans les montagnes que dans le désert), un bon petit déjeuner bien copieux que le guide est venu nous chercher avec son 4*4. Nous étions avec 4 autres résidents de l’hôtel à avoir choisi de passer la journée sur les routes alentours.

4-4 tilt

Un vrai 4*4

Stop 1: Rio Magdalena
Le premier stop de prévu était le passage le plus resserré de la rivière Rio Magdalena qui parcoure toute la Colombie sur plus de 1500kms: à l’endroit où nous avons pu la voir elle ne mesure que 2m de large et est pleine de bulles bizarres…Pour info la photo principale de cet article est la vue de la vallée surplombant le Rio Magdalena…
Rio Magdalena

Le passage resserré du rio

Stop 2: musée Obando

Ensuite nous avons fait une brève halte au musée Obando, qui propose quelques tombeaux anciens (genre 2000 ans d’âge) et une collection d’objets retrouvés lors des fouilles il y a 80 ans. Bon ce musée n’est pas dingue, surtout qu’il faut rajouter 3000pesos de sa poche pour y entrer mais ça donne une bonne première impression de ce qui nous attend pour le reste de la journée.

Museo tomb

Museo tomb deep end

Un des tombeaux vu au musée

Museo art

Peinture made in Colombia

Entre les différentes visites dédiées à la civilisation colombienne, on a pu admirer des paysages sortis de nulle part, avec des vallées impressionnantes où tout semblait être en harmonie: les rivières, les montagnes, les cascades, les champs, les jolies petites maisons, les vaches les arbres, les bougainvilliers et un grand soleil pour sublimer le tout. Bon comme on est jamais totalement dans un conte de fée en voyage, nous avions à bord du 4*4 des compagnons de route un peu bizarres.
Soit certains n’appréciaient pas la journée, soit au lieu de faire les visites en même temps que tout le monde, ils s’éclipsaient pendant une demie heure et commençaient la visite quand tout le monde était prêt à repartir, soit ils étaient plus préoccupés à planifier leur itinéraire des jours futurs que de se concentrer sur le moment présent. Bref du jamais vu.
Mais pour nous il en fallait plus pour nous déranger et nous empêcher de se régaler au milieu des paysages fantastiques.
Stop 3: Alto de Los Idolos
Après Obando, nous sommes allés voir nos premières statues colombiennes sur le site de Alto de Los Idolos, le second site archéologique le plus important de Colombie. En gros tous les sites sont constitués de tombeaux qui à l’époque étaient gardés par de jolies statues. Quelque chose que nous avions encore jamais vu lors de notre périple en Amérique centrale. Admirez plutôt le détail de ces statues…

JM main statue Los Idolos

Soph statue los idolos

Los idolos park

Un parc splendide

Statue with bird

Statue crocodile

Le crocodile

Statue 2

Statue 1

Stop 4: Alto de las Piedras

Un rapide déjeuner (pris en 5 minutes à cause du retard accumulé par celle qui s’est barrée pendant trois quarts d’heure on ne sait pas où) et on a mis le cap sur le site de Alto de las Piedras, un tout petit site archéologique perdu dans la pampa avec une superbe vue sur la campagne alentour.

Coffin

Bird

Hello monsieur Oiseau

Soph statue las piedras

Soph close-up statue

Bird of paradise

Oiseau de paradis bien conservé

Stop 5: Salto de Bordones

Ensuite on est parti voir une cascade impressionnante appelée Salto de Bordones. Même si le point de vue où le guide (qui était franchement plutôt un chauffeur qu’autre chose vu l’avarice de ses explications) nous a arrêté était un peu loin de la cascade, la vallée était géniale et les photos rendent assez mal l’impression qu’on avait de là haut. C’était grandiose.

Salto de Bordones panorama

Panorama typique de la région

Stop 6: Salto de Mortino

Dernier stop pour la journée, une autre cascade Salto de Mortino, avant de rentrer à l’hôtel sur San Agustin. De 9 heures du matin à 4h de l’après-midi on a passé une super journée. Les paysages étaient dingues, et il est juste impossible d’approcher ces sites autrement qu’en étant motorisés. Les locaux qu’on a pu croiser étaient tous sympas même quand on a debarqué à l’improviste dans une fabrique de sucre de canne ils nous ont montré les machines et fait goûter sans rien demander. Et les sites archéologiques proposent des statues complètement différentes des temples du Guatemala ou du Mexique par exemple qu’on avait visité il y a quelque temps. Tout ça pour à peine 12 euros ça valait largement le coup à notre goût.

Waterfall salto del Mortino

Cascade de Mortino…rien à redire

Soph salto del Mortino

Workmen

Le travail de la canne à sucre, beaucoup de bruit et de chaleur

 

Boiling sugar

Sugar cane

Miam miam

Sugar cane bits

Que faire de tout ce qui reste? On le brule…

View from Los Idolos

Un autre dîner princier chez François ce soir là (on va pas se laisser abattre non plus) et une nuit encore plus froide sous la tente avant d’aller percer le mystère du Parque de San Agustin le lendemain matin.
Nouvelle journée, nouvelles statues
Pour ne rien changer aux bonnes habitudes, nous nous sommes réveillés avec le soleil, et complètement frigorifiés.
On s’est donc mis en route direct pour le site archéologique principal de San Agustin appelé El Parque à 3 kilomètres et quelques du camping.
Excavation photo

Excavation il y a 70 ans

Parque double statue

Et voilà en 2016…

Zoom statue Parque

El Parque rien que pour nous…

À cette heure-ci juste après l’ouverture, personne pour venir admirer les statues, on avait donc l’avantage de profiter du soleil, du magnifique parc et des quelques explications en anglais pour nous tout seuls. On y est restés deux bonnes heures avec au final un point de vue splendide sur la vallée et une paix royale réservée à ceux qui se lèvent tôt.

Parque beauty tree

La balade dans le parc est magnifique

JM parque

Parque bird statue

Parque bridge

Pont en bambou dans le parc

 

Parque trio dolmen

Parque mountains view

Vue imprenable sur les environs depuis le sommet

Parque Soph path

De retour en ville on a réservé un bus pour Popayan en début d’après-midi et en attendant sommes retournés profiter de l’hôtel et de son cuisto… Surtout profiter du luxe qu’offrait la casa de François avant d’effectuer l’abonimable trajet San Agustin Popayan.
Notre expérience en bus la plus inconfortable de l’année
Le bus cette fois-ci était plutôt une voiture/van qu’autre chose. Ultra inconfortable et avec un conducteur certainement illettré en tout cas complètement fou. Le trajet a duré 4 heures et demi et a consisté en plus de 3 heures de route défoncée type 4*4 sauf qu’on était pas dans un 4*4. Le reste de la route était digne de l’Alpe d’Huez sauf que les pneus crissaient dans chaque virage… Et en bonus nos deux voisins étaient dans l’état suivant: une dame qui a passé son temps la tête dans le sac poubelle à rendre ses trois derniers repas et une petite fille avec un chien version miniature sur les genoux qui passait son temps à déféquer. C’est de nos 11 mois d’expérience sur la route le trajet le plus désagréable que nous ayons eu à subir.
La seule maigre consolation est la beauté des paysages sur la dernière heure de route: passer du paramo vers le volcan Puracé aux vallées luxuriantes de Cauca était digne des paysages de Nouvelle-Zélande. Mais se faire secouer comme dans une machine à laver pendant des heures un calvaire inhumain.

Parque selfie

4 reflexions sur “Les statues et les surprises de San Agustin

  1. AvatarPatrick, Christelle, Flo et Rom

    Hello les voyageurs,

    Encore une fois un beau reportage, de belles photos et l’envie d’y aller (…ou d’y retourner). La Colombie, un pays à découvrir !
    Profitez-bien de cette dernière ligne droite, appréciez à fond toutes ces merveilles et gavez-vous de souvenirs pour l’avenir.
    Bonne suite
    Patrick, Christelle, Florian et Romain

    PS: avez-vous prévu d’aller voir la merveilleuse rivière colorée (la Caristales) ?

    1. AvatarTool Trip dreamteam

      Même pas eu le temps de vous dire qu’on avait publié l’article sur San Agustin que vous l’aviez déjà lu!!!! Effectivement c’est magique ici…
      Pour cano cristales malheureusement ça ne rentre pas dans le budget cette fois-ci. Et ca prend pas mal de temps aussi. Mais la prochaine fois c’est sur.
      A bientot et bonne rentrée

  2. Avatargps.

    encore grandiose, le mot est juste

    et puis une fois de plus, et on ne s’en lasse pas, une bon rappel de notions toutes simples, à consommer sans modération, …l’harmonie et le moment présent

    ou autrement dit : « carpe diem, quam minimum credula postero… »

  3. Avatarmam

    et encore et toujours des nouveautés magnifiques .

    Que de choses à voir dans ce pays, des paysages splendides mais aussi de nombreuses statues.

    Tout cela fait oublié les conditions de vie un peu précaires et les déplacements quelque peu mouvementés .

    Bon vent vers le nord ou le sud et à bientôt sur le blog. Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!