TOOL TRIP

Mandalay et les environs

u bein sunrise

Fraîchement débarqués du train de Hsipaw nous sommes donc arrivés à Mandalay, cette ville très peuplée, bouillante qui ressemble un peu à une ville américaine dans le sens où toutes les rues sont perpendiculaires et ne portent pas de nom mais un numéro de street.

Un contraste saisissant

C’est vrai qu’en arrivant, c’est un gros contraste entre le calme et la douceur des montagnes du Nord et la chaleur torride et le bruit permanent de ces rues bondées de véhicules en tout genre. Mais nous sommes là principalement pour visiter les environs réputés magnifiques. Et comme très souvent depuis le début de cette aventure c’est en scooter que nous allons en profiter au mieux.

jm scooter

Le choix qui s’impose: le scooter

Nous partons donc en direction de Sagaing au sud de la ville et dès que l’on traverse le pont qui enjambe la rivière Ayeyarwady, on se sent bien, la vue est très jolie depuis la route et il n’y a pas le moindre touriste en vue.
bridge sagaing

La rivière Ayeyarwady

sagaing pagoda
Nous montons vers une pagode qui semble offrir un panorama à 360 degrés. Là haut non seulement la vue est top mais il n’y a personne à part un vieux moine qui nous prend sous son aile et nous montre tous les recoins de sa pagode pendant plus d’une heure.
pagoda gold
taliko explanations

Le moine nous livre tous les secrets de Sagaing

On partage le café les bananes, des gâteaux et il nous montre ses photos et les citations du Lonely Planet espagnol où figure son nom! Un super moment en super compagnie.
us pagoda

Trop cool d’avoir notre guide pour nous tout seuls

toliko jm

Génial cette petite visite privée, encore merci pour tout!

Prochaine étape le coucher de soleil sous le plus long pont en teck du monde, U Bein bridgeLà c’est le contraste avec notre monastère précédent : ce panorama est beaucoup trop connu donc le pont est envahi de milliers de personnes, et la rivière qu’il enjambe est bondé de barques où les touristes veulent à tout prix leur photo. Alors bien sûr nous aussi on fait partis de cette masse (et on est arrivés juste à temps pour admirer un soleil rouge écarlate) mais les centaines de bus garés juste derrière le pont ne sont pas vraiment à notre goût. On décide donc de ne pas vous montrer de photos de cet endroit dans ces conditions.
dinner invit
Une population chaleureuse et accueillante
Le soir on retourne sur Mandalay pour manger un morceau, on rencontre des copains croisés plus tôt (2 français et 1 italienne) et au détour d’une avenue, on s’arrête devant un concert improvisé où les chanteurs/amateurs de karaoké s’évertuent à massacrer ce qui ressemble à des tubes birmans. Là des gars nous invitent à l’intérieur d’un immeuble dans un genre de bureau et nous proposent de dîner! Comme ils sont super chaleureux, qu’ils insistent fortement et que l’on veut pas les blesser, on accepte et c’est parti pour un second repas en 30 minutes. Tout le monde sourie, tout le monde rigole, les locaux prennent des photos, on en profite aussi pour immportaliser l’instant. C’était une vraie surprise car les autres voyageurs nous avaient parlé de Mandalay en des termes pas forcément élogieux, insistant sur le fait que c’est pollué et bruyant, mais pour nous sympathie des gens qu’on a rencontré dans cette ville, qui était bien plus grande qu’ailleurs l’a emporté sur le reste.
monks bridge
U Bein à l’aube, le calme absolu
Le lendemain matin, nous avons decidé de retourner vers Amarapura admirer le pont au lever du soleil, et quelle bonne idée nous avons eu: à peine une dizaine de moines qui faisaient leur promenade quotidienne, des villageois qui travaillaient dans les champs avec leurs animaux, et un calme complet nous accompagna ce matin là. Une ambiance en harmonie avec la beauté du lieu.
u bein
us bridge
water buffalo
Le reste de la journée nous avons une nouvelle fois profité de notre moyen de locomotion favori pour faire un tour rapide de la ville de Mandalay et admirer quelques pagodes un peu particulières en ville puis rejoindre Inwa, un village qui regroupe pas mal de ruines de pagodes, où tous les touristes qui y passent viennent en carriole à cheval. Nous étions les seuls en scooter capables de s’échapper des foules et c’était bien mieux comme ça.
Mandalay stupas

Pagode Kuthodaw de Mandalay: le plus grand live du monde

mandalay booksmandalay book

inwa ruins 3

Ruines d’Inwa

inwa ruins 4

inwa ruins 1

inwa ruins 2

Toujours des ruines

cochon

Ma passion pour les cochons

inwa temple

Un peu plus qu’une simple ruine: le palais Maha Aungmye Bonzan

Dernier trajet-calvaire de nuit

Alors que la fatigue du réveil commençait à se faire sentir un peu trop, on est rentrés sur Mandalay pour aller prendre notre dernier bus de nuit du séjour qui allait nous emmener vers Moulmein dans le sud. Un trajet synonyme de supplice pour mon dos et mon cou, mais après 18 heures à se faire secouer, nous nous reveillerons dans un nouveau cadre, avec de nouvelles surprises et de nouvelles rencontres à faire.

jm bus terminal

Attente interminable dans le terminal

bus terminal

bus stop food

Le diner sur l’aire d’autoroute: du vol!

u bein bridge sunset

3 reflexions sur “Mandalay et les environs

  1. Avatargps.

    au-delà de la chance des découvertes à chaque instant, la rencontre avec le Roshi est un privilège rare, et l’entretien avec lui peut être considéré comme un « dokusan » dans la
    terminologie du bouddhisme zen, véritable colloque particulier seul à seul avec un maître, qu’il consent à ses élèves sur le chemin de l’éveil…

    veinards ! vous êtes sur la voie !!! et la bonne…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!