TOOL TRIP

Moorea dans tous ses états

Mont Moorea

Après avoir débarqué sur Tahiti à l’aéroport de Faaa nous avons pris nos sacs et on est partis direction le centre ville pour attraper le ferry vers Moorea. Sans succès au bout de 5 minutes de stop on s’est résignés à monter dans le bus. Arrivés au port on a foncé dans le premier ferry qui nous attendait pour une traversée de 45 minutes. Coucher de soleil sur l’île de Moorea, les cheuveux au vent sur le pont du ferry, Tahiti derrière nous enfin qui se découvre tout va bien.

Selfie Ferry

En route pour Moorea sur l’Aremiti 5

Nouveau logis: pension Teataura!

En plus nous avions entendu parler d’une super pension par les deux americains qui couchsurfaient avec nous à Bora Bora donc même si rien n’était reservé on savait qu’on allait passer du bon temps. Une demi heure de route plus tard (merci le français qui nous a pris en stop), nous étions entre les Tipaniers et Haapiti au nord ouest de l’île. Bien sûr impossible de se souvenir du nom de la pension mais à tâtons on savait que c’était entre le centre de plongée Fun Dive et le camping Nelson et on trouva rapidement la pension Teataura où nous débarquons à l’improviste vers 8 heures du soir pour y trouver trois tahitiens en train de prendre l’apéro, complètement incapables d’aligner trois mots.

Tent palm trees

Notre tente

Mais de voir des gens arriver sans prévenir les rendait super heureux, ils nous ont donc montré où l’on pouvait dormir, dans une tente déjà montée sous des palmiers, presque les pieds dans l’eau, et en attendant qu’il fasse jour le lendemain nous offrirent à manger et à boire et une compagnie plus qu’intéressante. Plus la soirée avançait et plus ils avaient du mal à nous parler ou à se souvenir de nos noms. Mais dans une joie inégalée. Un grand début pour Moorea. Et après une nuit courte dans une tente humide, pas très confortable, on se réveillait en se demandant dans quel état la pension serait: tout était nickel, ils avaient tout nettoyé, rangé et étaient déjà en train de nous préparer les trois repas du jour! Incroyable.

Vue de la tente

Notre plage

Une équipe aux petits soins

Ronald l’homme à tout faire était d’attaque pour nous emmener faire un tour de kayak, malgré un mal de crâne plus qu’évident. Et hop c’est parti pour quelques kilomètres de rame jusqu’au spot où tous les gros hôtels emmènent leurs riches clients pour voir les raies et les requins.

Kayaks

Nos kayaks

Monsieur le requin

Ensuite on fit le tour des deux motus en face des Tipaniers puis un dernier tour pour rentrer à la pension. Et tout ça à l’oeil bien sûr selon la politique de l’établissement! Le repas était offert également une fois les kayaks rangés. Cette pension était juste dingue…

Patricia et Ronald

Chez Teataura, on prépare à manger tout le temps

Ronald Fish

Patricia et Ronald

Plus tard dans l’après-midi Patricia qui aidait Ronald à tout faire, était en pleins préparatifs du Maa Tahiti, le repas traditionnel tahitien qui n’est rien de moins qu’un énorme geuleton cuit dans de feuilles de palmiers sous terre pendant des heures. Patricia était en train de rigoler 24/24 et travaillait 18 heures par jour. Et vu ce qu’elle nous préparait le déjeuner du lendemain s’annonçait incommensurable et délicieux.

Sunrise colours

Patricia Maa

Concentrée sur les préparatifs

Le lendemain matin je restais à la pension pour aider aux derniers préparatifs alors que Sophie allait faire ses dernières plongées polynésiennes. Le centre voisin Fun Dive était tenu par un couple de cinquantenaires de Montpellier qui en avaient eu marre et qui étaient venus s’installer ici dans le but de ne pas trop travailler et de prendre du bon temps. Une façon de voir les choses qui nous convient à merveille. La plongée sur le spot de Tiki était assez incroyable car deux grands requins gris étaient en train de se nettoyer les crocs. Peu commun comme spectacle!

Fun Dive

Le bateau du centre de plongée

Ma’a Tahiti!

De retour de la plongée, la fête avait déjà commencé: de la nourriture absolument sur toutes les tables, des boissons pour tout le monde, voilà le programme du reste de la journée quand un Maa Tahiti est organisé.

Maa Tahiti trou

Quand ils ouvrirent le four sous la terre, il y avait des tonnes de petits plats couverts par des feuilles de bananiers et de palmiers. Du poulet, du poisson des pains, du taro des légumes du poisson cru… Pour une première on ne pouvait pas rêver de meilleure compagnie même si la nourriture était un peu lourde sur l’estomac.

Maa Tahiti

Ma’a Tahiti

Table festin

A table!

Et rien de mieux eut été que de faire une sieste dans une chambre avec des draps propres et une clim bien réglée mais au lieu de cela qu’on ne pouvait vraiment pas s’offrir, nous avions une tente ignoble qui nous attendait… Pas top! Du coup, petite balade digestive, puis baignade digestive. Vers 7 heures du soir, tout le monde était prêts pour aller au lit, un peu comme après un réveillon de Noël.

Rhum

Lagon Moorea

Baignade digestive

Tour de Moorea, sous la pluie…

Le lundi matin, lendemain du maa, nous avions décidé de louer une voiture pour faire le tour de l’île malgré les prix exorbitants pratiqués à Moorea, trois fois le prix d’une location sur Tahiti. Et Ronald, comme à son habitude avait gentiment insisté pour nous servir de guide gratuitement!

Pieds nus balade

Ronald, toujours pieds nus

Malheureusement il plut pendant plus des trois quarts de la journée. Malgré tout on fit un premier stop à une cascade au sud de l’île indiquée nulle part au fin fond d’un chemin défoncé.  Un truc bien comme on les aime, en tongs sur les conseils de Ronald alors que le chemin était aussi boueux que la Seine après la crue. Pas de souci on est là pour vivre des expériences comme celles là.

Soph waterfall

Bath waterfall

Baignade risquée

Donc arrivés à la cascade je me jette à l’eau pour me rafraîchir. Normal. Sauf que deux secondes après être sorti, Sophie aperçoit du coin de l’oeil un truc bouger au fond de l’eau. Et bien sûr ce n’était pas un mirage, c’était bien une anguille, puis sa cousine de plus d’un mètre qui faisait trempette dans la piscine. Et comme Sophie déteste les anguilles on a bien rigolé (ou pas) de savoir que cinq secondes plus tôt je posais sur les mêmes cailloux dans la même eau…

Eel waterfall

L’anguille rôde

Un pamplemousse bien juteux et ce fait divers fut vite oublié. On continua de tourner dans le sens inverse des aiguilles d’une montre en s’arrêtant à la plage Temae puis à Rotui l’usine de jus de fruits.

Sofitel plage Temae

Sofitel

Selfie Plage Temae

Plage Temae

Plage Temae

Enfin il fut l’heure de monter au belvédère le fameux point de vue à ne pas louper, surplombant les baies de Cook et d’Opunohu.

Signe belvedere

Sourire

Pluie belvedere

Il pleut des cordes…

Et bien on vous laisse apprécier la vue qui restera dans les annales de la photo la plus moche du trip. Le reste de la journée fut aussi misérable avec un temps à ne pas mettre le nez dehors.

Belvedere

Magnifique la vue non?

Depites

C’est reparti pour un tour?!

Malgré tout pour utiliser notre véhicule on refit un tour de l’île (60kms environ). Juste pour le plaisir… Et même Patricia et Ronald eurent pitié de nous car ce soir là ils nous offrirent de passer la nuit dans un bungalow pour le même prix que la tente. Bingo!

Baie Cook

Vue Tahiti Temae

Bungalow Moorea

Le bungalow dont on a hérité

Et la dernière tentative le lendemain matin de profiter des vues à couper le souffle que Moorea peut offrir en repartant à l’aube en voiture ne fut pas vraiment plus convaincante. Des bouchons, des nuages noirs, et pas grand chose à se mettre sous la dent.

Soph tranquille

Life is good!

Heureusement l’heure de la dernière plongée était finalement arrivée et une visibilité dingue, plein de corail en bonne santé, plein de poissons et de requins et un requin citron monstrueux pour le clou du spectacle. Pas de quoi se plaindre. Même si le reste de cette journée ne fut que mauvais temps et malheureusement pas grand chose d’intéressant à faire sur une île du Pacifique quand la météo s’en mêle.

Ronald coupecoupe

Cherchez l’erreur…

À l’apéro ce soir là nos hôtes avaient décidé de marquer le coup pour notre départ en préparant le dîner et quelques verres qui une fois de plus nous prouvèrent combien ces gens sont généreux. Une super soirée avec des gens merveilleux.

Moorea baie

Le lendemain après un dernier tour de kayak vers le récif on se mit en route vers le ferry du retour avec un peu de tristesse de laisser Ronald et Patricia derrière nous, mais avec pas mal d’excitation pour nos derniers jours sur Tahiti.

Apero

Merci pour l’apéro!

Moorea est un bon souvenir: les locaux sont extrêmement sympathiques, on se sentit comme faisant partie de la famille à la pension Teataura et avec un meilleur temps on aurait pû explorer toutes les balades possibles sur l’île. Et maintenant c’est au tout de Tahiti de nous épater !
Sunset

Nana Moorea!

Une réflexion au sujet de “Moorea dans tous ses états

  1. Avatarmam

    ça n’existe pas en Ile de France des gens comme là bas.

    il va falloir en ramener un ou une dans vos bagages.

    A bientôt pour d’autres merveilles et d’autres surprises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!