TOOL TRIP

Palawan Puerto Princesa et Sabang

RCT

Après nos aventures montagneuses du nord de Luzon, la prochaine destination rimait avec soleil et plage de sable fin. Mais avant de pouvoir en profiter ainsi, il fallait déjà atteindre Manille pour s’envoler vers Puerto Princesa, la porte d’entrée de Palawan.

Merci Sophie!

Et ce n’est pas vraiment une mince affaire quand le bus de nuit de Baguio vous dépose sur le bord de la route à Manille vers 4 heures du matin et que votre vol n’est prévu que 11 heures plus tard dans l’après-midi. Nous étions donc dans un terminal aux proportions ridicules, réduits à prendre notre mal en patience en voyant sur le panneau tous ces vols interieurs à destination de Palawan sans pouvoir monter à bord. Non! C’était sans compter avec le génie de Sophie qui sur les 7 heures du matin à réussi le coup de grâce de séduire une hôtesse d’Air Asia et de la supplier de nous changer notre billet pour le vol de 10h30! Bonheur joie et ouf de soulagement nous n’avions que 4 heures de plus à poireauter sur les sièges inconfortables que propose cet aéroport. En plus de cet acte inespéré nous avions hérités de sièges prioritaires, au premier rang et sans surcoût. Je sais on aurait jouer à la lotterie ce jour-là.
Bref l’heure de vol ne fut que ronflerie pour moi mais Sophie en profita à max avec le survol des îles de rêve de l’archipel de Busuanga et Bacuit ainsi que tout le nord de Palawan. Apparemment amazing mais je n’ai quasiment rien vu du trajet.
En posant le pied sur le tarmac, on comprit direct qu’on allait changer de décor: il faisait 40 degrés et encore, sans exagérer.

Un kilomètre à pied

Comme d’habitude, on fit en sorte d’éviter le piège à touriste de l’aéroport pour nous emmener en tricycle à prix d’or à la guesthouse en préférant l’usage de nos tongs, et 10 minutes plus tard on fit la connaissance de Ray célèbre figure de l’Ezy Pension de Puerto. Le mec est effectivement à la hauteur de sa réputation très sympa, même si les prix pratiqués font hurler en arrivant d’ailleurs en Asie. Mais on réussit à dégoter la chambre la moins chère qui était en réalité un dortoir pour 6 qu’on a privatisé. Et en oubliant pendant une nuit la présence non souhaitée de fourmis, d’araignées et de cafards, on en a fait notre base d’exploration du reste de Palawan.
Le reste de cette journée fut donc consacrée à faire un tour rapide dans la ville de Puerto Princesa: il n’y a vraiment pas grand chose à se mettre sous la dent, en quelques heures vous en avez fait le tour, et les plages alentours en plus d’être payantes ne sont pas top. On a donc plutôt établi notre stratégie pour la suite. Comme plusieurs personnes nous ont conseillé Sabang, on a choisi cette étape en premier, et en plus pour une fois une couchsurfeuse nous a accepté! Comme elle etait sur Puerto ce jour-là on s’est rencontrés le soir-même pour un petit dîner au marché nocture de Baywalk et accessoirement un échange de clefs pour le lendemain! Sheena était vraiment de très bonne compagnie et elle nous proposa même de rester deux nuits chez elle. Bref on avait trop hâte de découvrir Sabang à travers les yeux d’une locale.

beach sabang

La plage de Sabang

jeepney jm

Dans la jeepney gardons le sourire

C’est parti!

Le lendemain matin on s’est donc mis en route pour Sabang en prenant d’abord un tricycle puis un jeepney pour enfin prendre un bus. Enfin on était au terminal à 9h30 et le prochain bus était prévu à midi, sans garantie de partir avant 14heures. Les joies des trajets aux Philippines. Mais Sheena nous ayant parlé des fameux van Lexus la veille au soir, nous avons fini par les trouver cachés derrière le terminal principal et vers 10h30 il restait encore deux places pour nous, parfait. Deux heures après d’un trajet mouvementé où on a failli perdre nos organes internes tellement ça bougeait on était au point de rendez-vous le café Sabang. Et là énorme surprise, que voit-on fièrement affiché sur le mur du café, le drapeau du RCT!!!!!!!!!!!! Au beau milieu de nulle part aux fin fonds des Philippines, au bord de la route, dans un endroit peu touristique, des fans du RCT!

cafe sabang

Cafe Sabang

Pilou Pilou!

Mieux que ça, en fait Silay et sa famille ont vécu dix ans vers Toulon mais sont originaires de Palawan, et sous l’impulsion de la fille Silay, tout ce petit monde essaie de faire vivre ce café qui propose aussi quelques chambres à un super prix. Et l’ambiance menée par la mère qui chante les refrains du RCT est géniale. En plus les repas sont préparés avec amour, et quand il manque un ou deux ingrédients ils sont remplacés par une autre idée toute aussi bonne. C’est donc avec un large sourire qu’on nous montra le chemin pour passer la nuit chez Sheena.

couchsurfing

Chez Sheena

Au fond de la cour où les poules les chiens et les cochons se mêlent, se trouve une cabane avec quatre murs en bambou et voilà. Méga basique mais une expérience unique et immergée au coeur de la communauté. On y passera deux jours seuls puisque finalement Sheena sera retenu pour finir ses démarches à Puerto. Cette étape va nous permettre de profiter de la superbe plage de Sabang et surtout de faire l’attraction principale du coin la rivière souterraine autrement qu’en tour organisé.

cs toilets

No comment

river post

Le reste de la journée fut donc consacrée à organiser le permis qui permet de se joindre au tour de la grotte classée comme nouvelle merveille du monde, et de jouer dans les vagues de la plage principale de Sabang. Accessoirement admirer le coucher de soleil sous les palmiers les pieds dans le sable, avec une petite brise fraiche dans les cheuveux. Pas mal!

sunrise sabang

Merveille du monde quand tu nous tiens

Le lendemain matin donc, après une nuit sur une planche de bois bien ferme, nous étions prêts à voir notre deuxième merveille du monde après le parc national de Komodo. La rivière souterraine de Palawan est une rivière dont le lit est sous les roches karstiques d’environ 8kms de long, sur laquelle les touristes peuvent admirer les trésors sur le premier kilomètre à bord d’un bateau baignoire un peu comme à Cambridge. Il y a plusieurs milliers d’années toute cette zone était encore sous la mer mais heureusement pour nous elle a bien reculé depuis et a laissé place à cette attraction unique. Je dis attraction car même à 8 heures du matin, suivant les conseils de tout le monde de se présenter au quai pour monter à bord des premiers bateaux, il nous fallut un peu de patience pour attendre notre tour et on avait déjà l’impression que toute la Chine était venue en renfort. Mais ce fut quand même assez smooth et après avoir réglé les taxes environnementales et le bateau nous étions partis avec une famille de danois pour la rivière.

boats sabang

On n’est pas seuls

river mountain 2

river mountain 1

Elle se trouve à 15 minutes de bateau au Nord de Sabang. Une fois débarqués sur la rive et après avoir admiré les plages depuis la mer, nous étions mis direct dans le grand bain: on nous équipait de casques pour éviter les chiures de chauve-souris, d’écouteurs pour entendre tous les détails énoncés par une lente voix comme dans un musée et d’une barque avec à son bord un rameur fatigué et une lampe torche pour tout outil.

soph boats

On embarque…

river beach

On débarque!

selfie cave

Les champions

Et c’est parti pour une heure de balade, sous les stalactites et les chauves-souris. Comme les philippins adorent le faire on a pu voir des formes de crocodile, de mangue, d’éléphants, ou encore de cathédrale.

river subterrean

L’entrée de la Underground River

cave top

cave 4

cave 3

cave 2

cave 1

Des milliers de chauves-souris

Désolé pour les photos mais on s’est régalés!

C’était vraiment assez impressionnant même si les photos ne rendent pas vraiment l’impression visuelle qu’on a pu en avoir. Et une fois ressortis de la grotte, c’est avec un grand sourire qu’on est redescendus de la barque non seulement grâce à la balade mais aussi car la crique était à présent blindée de touristes qui faisaient la queue pour attendre leur tour! La grotte elle-même était bien plus bruyante et occupée qu’une heure plus tôt. Bien joué les génies…

cave entrance

jm cave

Un des deux génies

Cet endroit étant aussi réputé pour sa faune et sa flore, on a pu admirer de près quelques macaques excités et surtout des varans un poil plus petit que les dragons de Komodo. Mais on a pu les approcher à moins d’un mètre (et j’ai fait mon bon touriste avec mon zoom!).

river guide

Suivez le guide

dragon 1

dragon 2

Finalement nous avons particulièrement apprécié notre virée ce jour-là car agréablement surpris: on avait un peu peur que ça ne vaille pas le coup. Ce qui est sûr, c’est que la journée « tout compris » Puerto Princesa – rivière souterraine aller-retour à 30€ n’est pas la bonne option à choisir. Mieux vaut passer quelques jours sur Sabang, tant que ce village n’est pas envahi par les touristes et découvrir la grotte avant la ruée des centaines de vans qui déchargent leurs lots de touristes pressés.

beach sabang end

À peine rentrés nous avons apprécié un super petit déj pour reprendre des forces et faire une balade vers la cascade qui se trouve au bord de l’océan à 2 kilomètres au sud de Sabang. Bon on vous le dit direct, la cascade n’est pas plus puissante qu’une banale douche et le chemin pour l’atteindre est une longue plage de cailloux, pas vraiment pratique ni agréable pour nos tongs! Mais il n’y a personne et c’est déjà assez unique pour le souligner.

wheel change

ça se passe comme ça aux Philippines…Pit Stop!

Cet après-midi là pour finir l’exploration de Sabang, nous sommes partis vers la secret beach, une belle plage de sable pas secrète du tout, mais que nous avions privatisé pour l’occasion: personne d’autre que nous n’a posé sa serviette à nos côtés et le spectacle des touristes suspendus à la longue tyrolienne au dessus de la mer n’était que pour nous. Si ce n’est les sandflies (horribles minuscules mouches piquantes) qui m’ont ruiné le corps (et à cause desquelles je me gratte encore) omniprésentes, cette aprèm fut fort sympathique. Et notre pause à Sabang une bouffée d’oxygène sur une ile où tout est fait pour le touriste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!