TOOL TRIP

Rangiroa, notre troisième atoll des Tuamotus

Vaa lagon

Rangiroa est le second plus grand atoll au monde et notre troisième arrêt aux Tuamotus. En arrivant nous avons été accueillis par Lea et Loic les proprios de Rangiroa plage le seul camping de l’île. Et ils étaient tellement gentils qu’on est restés cinq nuits.
Atoll Tuamotu

Vu du ciel…

Signe camping

Un spot en bord de mer
Le spot de camping était assez incroyable à quelques mètres du lagon seulement. Il y avait juste une autre tente montée devant nous, où vivaient Laetitia et Baptiste un couple de jeunes français qui avaient entendu parlé de nous à Tikehau par Pascal!!!
Camping Rangi plage

La dream team camping

Rangi plage

Les premieres lueurs du jour depuis la tente

JM hamac

Tranquille…

Le plus grand atoll pas si grand que ça
Le camping proposait des kayaks gratos, des vélos du matériel de snorkelling donc on en a direct profité pour aller explorer les environs. L’île principale de Rangiroa mesure à peu près 10kms de long donc on a pu largement en découvrir tous les recoins sans trop forcer. Et le premier arrêt nous emmena vers le terrain de sports où certains s’entraînaient à lancer un javelin vers une noix de coco attachée à un poteau pendant que d’autres courraient autour du stade. Mais la noix de coco était super loin et super haut et ils lançaient le javelot à l’ancienne du bas vers le haut. Et si tu rates, tu fais 10 pompes, sachant qu’il fait 35 degrés avec 80% d’humidité. Impressionnant!

Rangiroa spirit from tool-trip on Vimeo.

Signes France

Signes Angleterre

 

Pour se remettre de nos émotions on a décidé le premier soir de dîner au snack attenant à la pension, une institution de l’île à ce qu’on nous avait dit. Effectivement on s’est régalés avec un steak de thon frais avec une sauce incroyable et dans des proportions polynésiennes. La mousse au chocolat en dessert était juste un gros gros pêché mignon mais tellement bon!
La plongée c’est pas la course aux records
Première étape sur Rangi: trouver un centre de plongée car ici la faune sous-marine est très réputée donc on veut aller voir ça. Ici les centres proposent de venir récupérer les clients directement à leur pension car la passe de Tiputa est à une extrémité de l’île et c’est pas forcément celle où la pension est située. Ce matin là des copains se sont fait recupérés par le centre Yaka pour aller plonger et malheureusement on a eu aucune affinité avec la monitrice qui était assez désagréable (et qui s’est avérée être toulonnaise…). Avant de choisir un club de plongée on a besoin de sentir un bon feeling avec les gens qui le tiennent. On a donc enfourché nos bicyclettes rouillées direction l’autre bout de l’île. Et comme aucun chef de l’état n’a jamais mis le pied ici, la route est uniquement faite de nids de poule et de morceaux de bitume défoncés ce qui contraste avec Fakarava.
Rangi Kia Ora-2

Vue sur l’hôtel Kia Ora

Bref on arriva quand même au bout et on finit par trouver le centre Eleuthera, un des centres listés sur notre pass de dix plongées. Une fois encore malheureusement même si la tahitienne qui nous accueillit était excellente, je refusais de devoir supporter le manager qui était le stéréotype du plongeur français désagréable et imbu de lui-même, qui sans daigner nous dire bonjour voulait savoir combien de milliers de plongées nous avions à notre actif.

On peut vouloir plonger pour le plaisir et pas forcément pour battre des records ou pour dire aux autres qu’on est niveau 4 ou je ne sais trop quoi. Et en plus arrêtez de penser qu’il y a que les français sur Terre et que les autres sont tous des bons à rien!!! C’est pas grave, il y a plein d’autres centres sur Rangi. Restons calmes.

Et bien sûr « everything happens for a reason » car à peine arrivés au centre 6 Passengers, nous étions accueillis formidablement sans stress par des gens qui étaient heureux de faire plaisir aux clients et qui avaient le sourire! Hallelujah. La plongée était réservée sans trois tonnes de questions inutiles posées et dans la bonne humeur. Tout ce qu’on attend de leur part.

Rangi Kia Ora

Pas mal le lagon de Rangiroa…

Ce soir là donc plongée au crépuscule, particulièrement impressionnante par la densité de poissons et leur activité: avant la nuit tous les poissons remontent vers la surface et se reproduisent. Donc sous l’eau c’est vraiment le chaos! Mais très beau…

Soph plongee bateau

On part plonger!

Soph plongee

Merci les requins-marteaux!

Festival de requins: Marteau, pointe noire, nourrice…
Le lendemain, rebelotte, deux plongées programmées dans la passe pour admirer les merveilles des Tuamotus. Juste un petit groupe, un japonais qui vient quatre fois par an depuis 20 ans, le divemaster et nous. Ah j’oubliais: le courant le plus impressionnant qu’on ait jamais vu. Un phénomène de mascaret se forme dans la passe à cause du courant et peut générer une houle qui ce jour là atteignait deux mètres! Et devinez ceux qui sont attirés par ces vagues, en plus des touristes? Les dauphins, trop contents de pouvoir jouer dans les vagues en plein courant. Et ces dauphins là sont les plus grands de la planète pouvant atteindre jusqu’à 3 mètres de long, ils étaient vraiment impressionnants! Et sous l’eau, au milieu de courants tourbillonnants, de vortex dans tous les sens, ce fut un bonheur d’apercevoir deux requins marteau qui passaient par là, en plus des pointes noires et autres requins nourrices qui dormaient au fond. Pas besoin de descendre à 50 mètres de profondeur, ils sont juste passés faire coucou et puis c’est tout. Énorme! Quelle matinée.

Underwater fun in Rangiroa from tool-trip on Vimeo.

Soph turquoise

Faire le plein de turquoise…

Des dauphins!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Et pour courroner le tout, après une sieste bien méritée nous sommes retournés en fin d’après-midi à la passe de Tiputa en vélo pour admirer le spectacle offert par les dauphins dans le mascaret. Mais cette fois-ci depuis le bord de la route.
Armés de deux bières fraîches on a pu en prendre plein de les yeux de ces acrobaties impressionnantes dont sont capables les dauphins pendant plus d’une heure. Ils étaient là à s’amuser dans les vagues, surfant, sautant et libres. Inoubliable.
Dauphins saut

Spectacle gratuit!

Dauphins

Les dauphins sautent dans la passe de Tiputa

Daupins passe

Camping en mode survivor!
Le lendemain nous sommes restés au camping à discuter avec nos voisins campeurs, d’autres couples de voyageurs car la météo a commencé à faire des caprices. Le vent s’est mis à souffler à plus de 20 noeuds, et la pluie a commencé à tomber sur nos pauvres tentes soumises à de rudes conditions. On a juste eu le temps de doubler les amarres et renforcer les sardines avec des rochers de corail pour éviter que tout parte à la mer. Quelle aventure. En tout cas des journées comme ça sont idéales pour faire des rencontres, et on doit avouer que les couples de tourdumondistes rencontrés en Polynésie sont assez exceptionnels!
Les plus belles perles du monde
Malheureusement pour nous le temps ne s’est pas amelioré. Toute la nuit ce fut un déluge et une tempête s’abattit sur notre pauvre tente.
Au réveil, profitant d’une accalmie on est partis visiter la ferme perlière Gauguin qui offre une visite guidée à ceux qui le souhaitent.
Sacs kangooroo et perles

Les poches kangourous et les nacres

Nacres ouvertes

Anatomie d’une nacre

Et hop des cadeaux pour Sophie!
Très intéressant le guide connaissait son sujet sur le bout des doigts, et c’était d’ailleurs un peu trop pour Sophie pour qui j’avais du mal à suivre et traduire les explications. Mais qu’importe on a pu voir et comprendre le processus derrière la production des perles de Tahiti et on a passé une super matinée. En bonus, Sophie s’est offerte quelques cadeaux bien mérités dont on connaît parfaitement l’origine!
Perles de Tahiti

Laquelle choisir?

Perles percees

De retour à la pension et avec à nouveau un temps breton, nous avons passé le reste de notre séjour à discuter avec les autres voyageurs de nos expériences car il faut bien l’avouer il n’y a pas grand chose à faire sur un atoll quand il tombe des cordes. Mais merci à tous pour les histoires du bout du monde qui nous ont permis de continuer à rêver pendant ces ondées.

JM et soph thon

Cheeeeeeeeeeeeese

Tetes de thon

Thon rouge

Thon rouge ultra frais

Pecheur

Rangiroa était notre dernier atoll des Tuamotus qu’on a visité. Et on a adoré. La plongée était fantastique, les gens tellement gentils et le temps mitigé comme il dirait à la météo. Maintenant place aux îles sous le vent avec Huahine, Raiatea, Bora Bora et Maupiti. En espérant que les deux dernières semaines soient aussi inoubliables que les deux premieres!

Atoll rangi

Rangi vu d’en haut…

2 reflexions sur “Rangiroa, notre troisième atoll des Tuamotus

  1. Avatarmam

    j’en veux encore des vidéos, on s’y croirait !!!!

    il n’y a pas que les humains qui s’amusent, les dauphins ont l’air de s’éclater aussi.

    par contre allez si loin pour retrouver une toulonnaise (pas sympa), il faut le faire !!

    encore de belles histoires et de magnifiques photos. merci et bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!