TOOL TRIP

Salento, Filandia et la vallée de Cocora

Cocora valley

Salento terminus!

Nous avons atteint la place centrale de Salento après trois changements de bus entre Calima, Buga, Armenia et finalement le pueblito de Salento, totalement affamés, ayant commencé la journée tôt sur les rives du lac Calima. Avant de tenter de trouver un hôtel le ventre vide on s’est rués au restaurant Rincon de Lucy, le lieu où se restaurer pour 2€ à Salento et repartir bien repus.

Salento highstreet

Une fois cette étape primordiale terminée je suis parti en quête d’un hostel pas cher pendant que Sophie m’attendait sur un banc de la rue piétonne et gardait nos sacs. Une demi heure plus tard, j’avais réussi à rassembler la moitié du village avec moi en demandant s’ils connaissaient l’hôtel Los Tres Leones recommandé par les copains mais personne ne semblait en avoir entendu parler.

Salento traditional doorways

Les portes traditionnelles de Salento

La magie du voyage

Pendant ce temps-là un colombien en scooter s’était arrêté devant Sophie en lui demandant si elle avait besoin d’un logement. Pour combien? 10€ pour 2? Comme je n’avais pas eu de chance dans mes prospects on dit banco et avant de partir je lui demande comme il s’appelle. Et là le mec nous dit que Los Tres Leones c’est chez lui!!!! Incroyable. Les coïncidences du voyage. Je l’avais cherché de partout et le gars était venu nous trouver de lui-même.

Casa Los Tres Leones

Casa Los Tres Leones

Une adresse excellente pour les petits budgets

On rejoint son adresse en cinq minutes à pied et il nous prit même un sac sur son scooter pour nous aider. On arriva dans une maison de famille, complètement cachée sans aucune pancarte ou panneau pour dire que c’était un hostel et à quelques blocs du centre sur la route des fermes de café. La maison n’était toujours pas terminée il y avait du bazar un peu partout mais c’était parfait pour nous pour quelques nuits sans musique! On avait même notre salle de bains privée pour 9€/nuit, la classe. Un jus d’orange frais pressé pour nous souhaiter la bienvenue et on se sentait comme à la maison. En plus il y a plusieurs options, une terrasse pour mettre la tente, des dortoirs et des chambres privées. Vraiment cool.

Colourful Filandia

Petite balade jusqu’au mirador

Vu qu’on était bien installés on est partis voir ce que Salento avait à offrir. Le centre-ville est vraiment joli avec presque toutes les façades des maisons colorées et même sous un ciel bien gris, c’est plaisant de se balader. D’ailleurs la rue principale de Salento est pleine de touristes, la première fois pour nous qu’on voit autant de touristes au même endroit. Et les locaux l’ont bien compris. Les magasins s’enchaînent, boutiques de souvenirs, cafés, et hôtels sont un peu partout.

On est montés au mirador de la ville pour prendre un peu de hauteur et admirer le paysage: ça ne vaut pas d’autres points de vue mais la balançoire au sommet permet de passer cinq minutes à voir les toîts de la ville et la géographie de la région.
Mirador Salento JM

Retour en enfance au Mirador

Mirador Salento Soph

Petite pause aprs la centaine de marches d’escalier

Colombian Bags

Sacs traditionnels Mochila

Salento Colourful doorsSalento colourful door

Sophie Salento

Salento est connu pour son café avec pas mal de fermes dans toute la région qui proposent des visites pour les touristes. Les jours suivants on allait en essayer quelques-unes et pour commencer quelque part on est allés voir Café Matteo le premier jour au milieu du marché artisanal. Ici le café est produit en Colombie donc on a eu l’impression de goûter à un truc local. Et pour une fois on a été agréablement surpris: fort, rapide et pas cher! Nickel on y est retournés deux ou trois fois sachant que partout ailleurs il aurait fallu un quart d’heure pour nous préparer un jus de chaussette hors de prix.

Soph Willy en route Cocora valley

En route pour la vallée de Cocora

willy trucks

Direction Cocora

Premier jour à Salento et une des raisons pour notre venue était de découvrir la vallée de Cocora, située à moins de 20′ de jeep du centre-ville. Ici les fameuses Jeeps de la deuxième guerre mondiale sont utilisées comme des taxis à la fois pour les touristes mais aussi pour les locaux pour rejoindre les villages alentour.

Horse and milk

Un copain marcheur…chargé comme une mule!

On a choisi d’y aller tôt le matin pour profiter du soleil qui brillait sur la région. Et on a bien fait car le paysage était magnifique. Arrivés à Cocora vous avez le choix de suivre plusieurs chemins pour admirer les fameux palmiers les plus hauts du monde dans la vallée luxuriante. Tout le monde choisit de prendre le chemin à droite qui mène directement à la maison des colibris. Nous on a continué sur la route principale et faire la balade dans l’autre sens. La première heure était sous le soleil, au milieu des champs, des chevaux, des vaches et des palmiers. Splendide.

Cocora valley

Wow sacrée vallée

cocora valley wax trees

Des palmiers de cire de partout

Cocora valley pano

Puis on a choisi un itinéraire bis et on a grimpé la montagne entre les deux vallées, espérant avoir une vue plongeante. Et bien mal nous en a pris. On a du grimper pendant une bonne heure au milieu d’une forêt dense et plus on montait plus on entrait dans les nuages… Au final en arrivant au sommet, en respirant comme des bœufs, on n’y voyait plus rien du tout.

Mais au moins le reste de la balade n’était que descente jusqu’à atteindre la maison de La Montana où les fleurs attirent les colibris, sans aucun frais!

hummingbird colibri

Un colibri en plein vol dans son environnement naturel

Low cloud Cocora Valley

Les nuages nous entourent…

Cocora Valley cowboy

Cowboy colombien, toujours connecté

Les colibris c’est pas facile à photographier…
Contrairement à l’attraction du coin, la Casa de colibri où les propriétaires ont bien compris le business en faisant payer l’entrée de leur maison (5000 pesos) à tout ceux qui sont intéressés par voir des colibris au milieu de la nature. Alors oui les oiseaux sont splendides mais ce jour là il y avait plus d’une trentaine de touristes accumulés devant quelques colibris qui butinaient l’eau sucrée placée intelligemment devant leur petit magasin. On a profité du chocolat chaud qui est offert avec le prix d’entrée du parc, mais c’est vrai que l’ambiance n’est pas vraiment authentique et que cela risque de devenir très vite Disneyland dans les années à venir.
chocolate con paso

Chocolat chaud et fromage, mélange étrange

Voici les quelques clichés où on peut voir la beauté de ces petits oiseaux trop mignons. Pour les photos de colibris en plein vol, il faudra attendre…

hummingbird sugar water

hummingbird pose

hummingbird farm

cocora valley directions

Quelle route emprunter pour mieux en profiter?

Après trois quarts d’heure passés à prendre des photos à la ferme de colibris, on s’est remis en route pour finir notre tour de la vallée ne sachant pas trop quel chemin prendre. Finalement on a choisi de revenir par la route que tout le monde prend dans le sens inverse. Ce chemin longe la rivière et vous la laisse traverser par une série de ponts suspendus en bois assez rigolos et pas toujours très stables.

sophie on dodgy bridge

JM Swing Bridge

Mieux vaut ne pas tomber…

Une fin de parcours…humide!

Malheureusement sur la dernière partie du sentier, qui ouvre sur la vallée, on a pris la douche pendant plus d’une heure… Pas vraiment l’idéal pour pique-niquer sous les cocotiers. On a donc décidé de remettre au lendemain cette partie de la balade si jamais le soleil nous laissait le loisir d’en profiter. Effectivement cette merveilleuse vallée perd beaucoup de son charme sous une pluie qui aurait fait pensé à un mauvais jour d’automne en Angleterre.

cow and wax tree

Madame la vache

cow and rain and Soph

La vache au premier plan et Sophie sous la pluie au fond!

HDR cocora

Tempête sur Cocora

Et après quasiment 7 heures de marche, on a choisi de rentrer sur Salento pour profiter de notre pique nique dans notre chambre au lieu des prés de Cocora. Dommage pour la fin de la balade mais sinon un lieu à découvrir sans hésiter.

Willy truck to Cocora

Les fameuses Willys

De retour à la casa, il nous fallait décider si oui ou non nous allions tenter la visite d’une ferme de café. La plupart d’entre elles proposent des visites de 45 minutes pour un peu plus de deux euros. Vu qu’on en avait déjà visité par le passé, que la pluie continuait de tomber avec force et qu’on avait la possibilité de boire une bonne tasse en ville on a choisi de zapper la visite de la ferme cette fois-ci.

GOOD coffee

Café Matteo

Filandia encore plus authentique que Salento
Le lendemain matin, la pluie étant toujours belle et bien présente, notre idée de retourner à Cocora est partie en fumée et il fallait trouver un plan B. On a décidé de faire un tour à Filandia, un village dont on avait entendu parler pas très loin de là. Pour y aller, il faut prendre un bus direction Armenia ou Pereira, en descendre au milieu de la route et changer pour un autre bus qui va vers Filandia. En arrivant sur la place principale de ce village, ça nous a tout de suite plu encore plus que Salento. Il y avait ici beaucoup plus de locaux qu’à Salento, pas de vendeurs de babioles de partout et les façades étaient encore plus colorées. La place principale était au top, l’église toute en couleurs et pour changer on a trouvé un super café.
Typical street Filandia

Les rues toutes en couleurs de Filandia

Filandia streets

Les couleurs sont omniprésentes

Filandia square with church

La place du village

Filandia Church

L’église de Filandia

Filandia central square

Pour se dégourdir les jambes nous sommes allés jusqu’au mirador de la ville qui offre une vue à 360° sur les environs. Par contre le droit d’entrée et les nuages bas nous ont dissuadé d’y monter. En tout cas passer quelques heures à Filandia était une bonne idée pour se changer les idées. Et si vous êtes à la recherche de souvenirs, tout y est trois fois moins cher et aucun touriste n’aura la même chose que vous.

Famous basket weaving Filandia

Les tisseurs de paniers de Filandia

Baskets Filandia

Filandia balcony

Colourful square Filandia

Décor typique

Le reste de l’après-midi nous avons pris le chemin qui mène aux fermes de café pour essayer de voir ce que la vue donnait sur les hauteurs. Et comme le soleil avait enfin pointé le bout de son nez, on en a profité pour se poser et admirer le paysage, tranquillement tous les deux. Le soir on s’est offert un restaurant italien au coin de la place et le match de foot entre la Colombie et le Venezuela permit de mettre l’ambiance. La Colombie finit par gagner même après deux penalties ratés donc tout le monde était content!

Serrana farm balade

Le paysage autour de Salento

Renault = Colombia

Renault = la marque de voiture préférée des colombiens

Salento countryside near coffee farms

Salento était un super spot de notre tour de la Colombie. Malheureusement le temps n’était pas avec nous pour profiter pleinement des splendeurs de la vallée du café. On a quand même réussi à faire quelques photos.
cocora valley in sunshine

Juste pour le plaisir la vallée de Cocora avant la pluie

Salento Balcony

Les balcons de Salento

Maintenant départ pour la prochaine vallée, celle de Jardin, magnifique village éponyme inatteignable depuis Salento. Mais c’est une autre histoire.

6 reflexions sur “Salento, Filandia et la vallée de Cocora

  1. AvatarChristelle et ses hommes

    Buenos dias,
    Des paysages à couper le souffle ! Des villes et villages très colorés que vos photos subliment.
    Encore une bien jolie aventure que nous vous remercions de partager avec nous. On est tellement contents pour vous (ce qui ne nous empêche pas de vous envier…). 😉
    Bises
    Christelle

  2. Avatarmam

    une fois encore merci pour ce très bel article et ces magnifiques clichés dignes d’un grand photographe.

    on admire ces petits colibris, ces vaches colombiennes qui ressemblent aux vaches de la Haute Loire et ces rues bordées de maisons aux couleurs éclatantes et plein d’autres choses encore.

    A bientôt pour nous faire encore rêver. Bises

  3. Avatargps.

    de « si tu ne viens pas à Lagardère… » qui finit par venir en scooter !!

    au retour à l’enfance…qui ne nous quitte pas !

    à la traversée, en essayant d’imiter le capitaine Haddock, de ponts suspendus et « à pied sec…qu’on se le dise ! », en espérant que celui traversé est bien celui désigné par Tharkey !!

    en visionnant des couleurs et des paysages inouïs…

    avec des colibris à la pause poétique rare, et des vaches au réalisme comme on n’en voit plus…

    tout est dit, et donc que dire de plus…

    merciiiiiiiiiiii…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!