TOOL TRIP

Temples et touristes à Bagan land

sunrise 2

La destination de notre premier bus de luxe au Myanmar était Bagan… Pour sa plaine entre autres, nous souhaitions avoir la chance d’en prendre plein les yeus devant ses milliers de pagodes. Mais avant cela il fallait rejoindre une des trois petites villes qui sont établies autour du Bagan depuis le terminal de bus. Et oui au Myanmar, les terminaux sont (méga) excentrés des villes pour générer des revenues aux taxis locaux, et faire c…. les touristes en multipliant les transferts.

gong kid

Debout tout le monde!

Une arrivée chaotique

A Bagan, nous avons débarqué alors que le jour se levait à peine, peu après 5 heures, les yeux et l’esprit encore embué de la course contre la montre nocturne du conducteur de bus. Déjà pas franchement d’humeur à rigoler, on s’est fait assaillir par un troupeau de taxis, tous plus excités les uns que les autres. Souhaitant poursuivre dans notre quête du « local mode » on dit non à tout le monde et on tente de prendre le pick up pour Nyaung U, qui semble disposer des logements moins chers que New Bagan et surtout Old Bagan. Mais non, à Bagan c’est la mafia donc impossible de monter dans un pick up quand tu es blanc. C’est débile mais du coup on est obligés de faire nos touristes. On finira par prendre un cheval et payer deux fois moins cher que prévu grâce à Sophie.

horse carriage

Mais les réjouissances locales ne buddha bizarrefaisaient que commencer car à peine sur la route principale, nous étions déjà à l’arrêt pour un pit stop bien particulier: s’affranchir de la taxe locale de Bagan, la bagatelle de 20€!!!!! Ridicule, assommant pour nos têtes et nos portefeuilles, et la première preuve d’une inflation fulgurante dans ce pays où le tourisme explose d’année en année. En plus impossible de gruger, sauf à passer à pied ou cachés dans le coffre d’un taxi. Mais bon au rythme de 30% en 6 mois d’augmentation ça devient abérrant.

Une petite sieste dans une bonne guesthouse nous remit sur pied pour le reste de la journée. Fallait pas s’arrêter à la corruption du gouvernement ou à l’incapacité des pouvoirs locaux à gérer un tourisme « nouveau ».

nyaungUmarket

Pour se dégourdir les jambes on a fait un tour au marché: plein de couleurs, plein de birmans, super cool l’ambiance et très différent du reste de Bagan qui est entièrement tourné vers les fameux sunrise/sunsets qui permettent de voir THE vue.

Encore une balade en calèche

Puis comme on a bien aimé se faire bousculer en cheval le matin, on décide d’en prendre un autre pour aller se us sunsetperdre un peu dans les pagodes du coin et espérer trouver un spot un peu tranquille pour le coucher de soleil. À part l’odeur d’alcoolique dégagée par le jokey, la balade etait sympa, alternant petite pagode sans prétention vide de touristes avec énormes monuments remplis de chinois et de vendeurs à la sauvette agressifs: en gros, contrairement au Sacré Coeur où les maliens qui vendent des tour eiffels miniatures se moquent de qui passent à côté d’eux sans faire attention, ici si tu as le malheur de ne pas vouloir jeter un coup d’oeil à leurs bouses, ils ne te lachent pas et te hurlent dessus quand tu finis par t’en aller. Pas cool, et bien saoulant à la fin…

nyaugUpagoda

Pas grand monde sur cette pagode…

Surpopulation touristique

Pour le coucher du soleil, notre alcolo de service n’a pas dû comprendre notre requête car il nous a amené vers une tour en ruine, mais il a bizarrement eu la même idée que dix ou douze de ses copains en charrette. Bilan c’était plus la plage de Pampelonne en plein mois d’août qu’un petit spot romantique au milieu de nulle part.

chinese photo

La Chine!

Mais c’est pas grave, y avait plein de nuages de toute façon.

sunset 5

sunset 1

Et on s’est bien marrés à compter les points entre les groupes de chinois et les vieux allemands sans vergogne qui leur passaient devant avec leur appareil en toc!

sunset 2

Nuageux sur Bagan…

us sunrise

Courte nuit…

Le lendemain matin rendez-vous était pris à 4h45 pour chevaucher un scooter électrique surpuissant (haha) et aller admirer le lever de soleil. La nuit fut courte donc surtout quand le bus de nuit débarqua son lot de touristes bruyants vers les 3h… La logique birmane! Bref il était pas encore 5 heures que on se gelait déjà bien comme il faut, soph au volant dans le sable et sans lumière et moi derrière essayant de donner des indications pour trouver la pagode adéquate. Assez coquace.sunrise full

A l’arrivée, aucune raison de se presser car la pagode avait déjà depuis belle lurette été prise d’assaut et le soleil n’allait pas pointer le bout de son nez avant une bonne heure.

full pagoda sunset

On se croirait au stade…

Un spectacle à couper le souffle

Il nous fallut même escalader au-dessus des centaines de photographes pour trouver un spot assis, uniquement imités par quelques couples qui n’avaient pas peur de se briser le cou en escaladant le sommet de la pagode (qui tombait en morceaux!)

sunrise 1

L’effort consenti nous récompensa d’un magnifique moment. Le lever de soleil fut magique, avec pas moins de 23 mongolfières qui s’élevèrent dans le ciel immaculé et parcoururent la plaine devant nos yeux (comme la veille les nuages avaient empêchés leur décollage, ce matin-là fut juste énorme). Voici quelques uns de nos clichés pris ce matin là, en éspérant que vous apprécierez…

sunrise 3

sunset 3

pagoda big

sunrise 4

sunrise 7

sunrise 5

sunset 4

sunrise 6

Et malgré le brouhaha causé par tous les touristes, on a pris un bon fou rire quand 20 minutes après qu’on les ai vues, les chinois crièrent en apercevant les mongolfières… Trop occupés à prendre 1200 fois la même photo, ils avaient tout raté de la magie commencée de l’autre côté du champ. Et pire encore, une demie heure après le lever du soleil, la pagode était redevenue déserte, le troupeau étant trop pressé d’aller photographier un autre site ou d’aller prendre le petit déj.

sunrise jm profilesunrise soph

On a pu vraiment en profiter, et on a même fait une rencontre des plus impromptues: un français et une espagnole qui discutaient dans un coin et avec qui on a passé un bon moment. Le mec venait de passer trois semaines en vacances au Myanmar, repartait le samedi pour Paris, reprenait le boulot chez Sagem le lundi et se rendait à Toulon pour discuter du contrat sur le système de navigation de sous-marins avec ses clients de Dcns! Incroyable. Je lui ai dit de transmettre mes amitiés aux collègues mais je ne sais pas s’il a pu le faire…

jm sunrise

Plus de touristes, enfin tranquilles!

jm elec scooter

Joe Bar Team

Le reste de la journée fut consacrée à la découverte de quelques-unes des 2000 pagodes du coin, non sans rigolades avec notre scooter pour enfants, et non sans détour en se perdant à chaque intersection.

Mais que c’était bon d’être libres et sans trop de touristes pour la quasi totalité de la journée. La plupart se contente du lever et du coucher de soleil.

soph pagodas

On garde le sourire

Bon sur ce, on voulait faire une petite aparté pour râler sur ce site qui pourrait être une merveille du monde: à notre sens, il y une complète contradiction entre la réputation de cet endroit, le prix d’entrée qui y est pratiqué – abérrant en comparaison du coût de la vie locale – et le travail de restauration ou de maintenance qui pourrait être réalisé par les birmans et dont il n’est rien. Les pagodes sont dans un état lamentable, beaucoup de ruines d’ailleurs sont éparpillées dans la plaine. Et ce n’est pas la surpopulation touristique actuelle qui va arranger l’état de ces monuments qui pour certains sont quasi millénaires. On se demande où part tout cet argent qui est censé servir à faire de Bagan un site au patrimoine mondial de l’Unesco.

Aparté terminée, mais il y a vraiment un gros travail à faire pour que les choses avancent.
On aura l’occasion de voir ce qu’il se passe de l’autre côté du pays dans notre prochain article, car depuis Bagan on se rend dans l’état du Shan à Kalaw pour y faire un trek dans la campagne environnante…

sunrise buddha gold

6 reflexions sur “Temples et touristes à Bagan land

  1. Avatarmam

    c’est pas de l »appréciation mais une immense admiration pour tous ces clichés magnifiques;

    encore un séjour qui s’annonce inoubliable !

    bises et à bientôt pour une nouvelle séance de photos.

  2. AvatarManou

    Magique le lever de soleil sur Bagan ! Vous avez eu raison de faire un tour par vous même, hors des sentiers battus, le site est tellement immense qu’il y a toujours un coin où on est seul au monde. J’avais fait aussi un trek de kalaw jusqu’à inle, de très très bons souvenirs, j’espère que vous avez aimé. Bisous a tous les deux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!