TOOL TRIP

Tikehau paradis no.1

road end beach

Quittant Tahiti sous des trombes d’eau dignes d’un cyclone, nous sommes montés à bord d’un avion à hélices de la compagnie aérienne Air Tahiti en direction de l’atoll de Tikehau.
welcometotikehau

Bienvenue aux Tuamotus

En quête du soleil perdu…
L’arrivée sur l’île nous plante le décor : ça ressemble plus à une cabane qu’à un hall des arrivées et les seules personnes présentes sont les gens des pensions et ceux qui montent dans notre avion pour retourner sur Tahiti. Et quand on arrive Chez Justine notre camping on en prend plein les yeux, on plante la tente à moins de 10m du lagon bleu turquoise et on est juste ébahis de pouvoir camper dans un spot pareil.
campingchezjustine

Camping paradis

Quelques minutes pous tard, on prend direct deux vélos disponibles et on part explorer les environs, sur la fameuse route goudronnée de l’île principale de Tikehau qui fait 2 ou 3 kms de long… Même si l’atoll est assez grand, il n’y a que cette île qui est réellement habitée et que par 400 personnes maximum… Mais faire le tour du village sous une chaleur accablante reste un bon exercice pour ceux qui n’ont pas l’habitude d’être soumis à 100% d’humidité.
jmvelo

Pas d’embouteillages sur la route de Tikehau

Alors on s’est arrêtés chez Tikehau Plongée le seul club ouvert pour réserver pour deux plongées le lendemain et acheter quelques conserves au seul magasin ouvert un dimanche après-midi. Sur le trajet absolument tout le monde nous saluait avec un grand sourire et une chaleur toute polynésienne. Ia Orana bienvenue au paradis. On accroche direct!

tikehauplongee

Se faire de nouveaux amis!
topchefpascale

Pascal aux manettes

Et en rentrant chez Justine, on rencontre Pascal qui campait comme nous mais qui travaillait comme homme à tout faire pour la pension. Dans la cuisine commune, il était en train de préparer le diner pour Christof le seul autre campeur et trois secondes après avoir dit bonjour il nous invitait à se joindre à eux pour le dîner en utilisant un mix de leurs ingrédients et de ce qu’on venait de ramener du magasin. Pascal ne pouvait pas être plus enchanté par notre arrivée, trop content de pouvoir partager ses soirées avec des convives, plutôt que devoir les passer seul.
firstpoissoncru

Poisson cru lait de coco

Pascal, Topchef!

On a donc partagé nos histoires, écoutant tout ce que Pascal avait à nous raconter de passionnant, et sachant que cet homme est le seul à avoir vécu sur chacun de la centaine d’atolls que compte la Polynésie il y à de quoi faire. Et on a partagé tous les repas, avec en point d’orgue, son poisson cru qui restera dans les annales, et qui fut pour Sophie le premier de ce fameux met polynésien… Arrosé d’une Hinano fraîche c’est le bonheur.

sunset cloud

MANTAS!
Un peu plus tard ce soir là on est partis au village pour admirer le ballet des raies manta qui font des pirouettes sous la lumière du quai tous les soirs. Pas raté elles étaient bien là et même si la visibilité était un peu troublée par le vent, on a bien distingué le ventre blanc de ces animaux splendides.
firstdiveFP

En route pour les mantas!

Plongée au paradis…
Pour notre première journée complète sur Tikehau nous avions donc deux plongées dans la passe. Et avant de mettre le cap sur la passe, nous avons profité d’un tour de l’île pour aller récupérer des clients qui passaient leur séjour sur d’autres îles un bon moyen pour nous de faire un tour gratuit de Tikehau et de ses motus. Finalement après en avoir déjà pris plein les yeux de nuances de turquoise on arriva dans la passe.

paradisemotu

tikehaubeachendislands

Guidés par Mélo, on s’est mis à l’eau dans un bain à 31° parfait pour moi mais beaucoup trop chaud pour les coraux qui souffrent terriblement cette année de la violence d’El Nino et de cette température trop élevée.
Pour ce qui est de la visibilité et de la quantité de poissons au centimètre carré, je crois que Sophie était complètement ébahie. Jamais vu ça, incroyable, dingue.

Raie Manta dans la passe de Tikehau from tool-trip on Vimeo.

Et même si le phénomène de blanchissement des coraux était notable, on s’est quand même baladés au dessus d’un jardin de corail fabuleux, et on a croisé une manta à chacune de nos plongées. Pas de requin marteau mais ce n’est que partie remise pour un prochain atoll.
sweatyselfy

A Tikehau il ne fait pas froid…

Super journée donc et ravis de ce premier contact sous marin au milieu du Pacifique on a acheté un pass pour 10 plongées utilisable à souhait dans tout le pays et qu’on pouvait se partager comme on voulait. Nickel pour faire quelques petites économies.
campsite

On grille sous la tente

Epuisés des plongées et de la chaleur environnante, nous restions tranquilles le reste de l’après-midi: comme le rappellent les locaux, après une plongée pas d’effort. De toute manière avec cette chaleur, c’est impossible de lever ne serait-ce que le petit doigt.
Faire du camping dans les Tuamotus, c’est pas comme d’habitude!
Et la nuit même combat: il fait tellement chaud que tu veux ouvrir la tente, mais si tu as le malheur de le faire, c’est l’invasion des moustiques qui te dévorent du coup tu refermes et tu sues comme un porc. À 4h du mat’ t’as qu’une envie c’est profiter des quelques instants de fraîcheur avant que le soleil ne se lève et que le sauna ne se remette en route.
5h 40° dans la tente, vite on prend une douche, car l’eau du lagon est à plus de 30° donc ça aide pas vraiment pour faire baisser la température. Au secours!

goodmorningsweaty

6h ne sachant pas quoi faire, on part en kayak pour faire un tour dans le lagon avant de se faire rôtir par le soleil des tropiques. Entourés de requins pointe noire et de raies, c’est magnifique mais on en bave déjà avec cette chaleur.

630amkayak

Sortie kayak à l’aube

blacktip

Nos copains les requins pointe noire

raie

Et la raie matinale

Le reste de notre journée fut consacrée à trouver de l’ombre sur chaque plage que compte Tikehau. Et à chaque fois on avait une bonne surprise: un poulpe, des requins, des crabes, des plages de sable rose, de la roche volcanique, des palmiers, des gens sourillants des noix de coco bref le bonheur.

flatcalmlagoon

crystalclearwaters

vespatikehau

La Polynésie, paradis des Vespa

villagebeach

oceanside

Côté Océan, c’est pas mal non plus

clochedehina

oceansidevolcanicrock

Notre plage préférée

tikehau lagoon

tourists

Smiiiile!

sophvelo

roadendeast

Vue de l’aéroport…

airport

Aéroport

road end beach trees oceanroad

ocean beach

Et le dîner préparé par Pascal venait parfaire la journée passée à profiter de la vie. Tous les locaux sont d’une gentillesse indescriptible, le peu de touristes qu’on a croisé super cools et les bonnes ondes de Tikehau nous ont mis sur orbite pour notre prochain destination, un autre atoll des Tuamotus, une île que j’allais revisiter après dix ans d’attente, Fakarava!

mercipascale

Merci pour tout Pascal!

3 reflexions sur “Tikehau paradis no.1

  1. AvatarChristelle et ses hommes

    Hello les Tourdumondistes.
    Si ce n’est pas le paradis, ça y ressemble… Bon c’est vrai que les 40°c sous la tente, ça n’est pas la villégiature mais que ne ferait-on pas pour voyager pas cher en Polynésie ? Et puis, si tout le monde pouvait s’y rendre, ça deviendrait vite comme en Thaïlande (au secours !).
    Les photos sont superbes mais je suis sûr que les prochains articles avec Bora Bora et Maupiti vont nous en mettre encore plus plein la vue.
    On attend la suite avec impatience !
    Patrick, Christelle, Florian et Romain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!