TOOL TRIP

Villa de Leyva la fin du voyage

night-main-plaza

Blog à retardement…

Alors bien sûr c’est avec 6 mois de retard qu’on va vous narrer cette histoire, mais aussi impensable que cela puisse paraître c’est bel et bien notre dernier arrêt de ce voyage autour du monde avant de remettre le cap sur l’Europe. Bon ok vous l’aurez tous facilement compris, le blog est loin d’être fini puisque l’on a pris légèrement du retard (6 pays dans la vue…) donc vous continuerez à recevoir des news de notre part pendant encore un certain temps mais c’est à Villa de Leyva que pour nous, chronologiquement, ce voyage s’achève.

Villa de Leyva, dernier camping

Venu de Mongui, non loin de là, on put rejoindre Villa de Leyva en seulement quelques heures, en descendant d’abord à Sogamoso, puis en s’arrêtant à Tunja avant de prendre un dernier bus pour le magnifique village de Villa de Leyva. Déposés à l’arrêt de bus, on savait qu’il nous fallait traverser tout le village pour atteindre notre camping situé à l’écart, un peu en hauteur, au calme…la Renacer Guesthouse dont on avait eu que de supers échos, qui correspondait au budget et qui fut un super endroit pour terminer nos 6 semaines en Colombie.

Petite bière fraîche à l’arrivée si vous faites l’effort de parcourir les 2kms et quelques de montée à pied (avec les 20kgs+ sur le dos en tongs sur les pavés c’est plus rigolo), vous avez le choix entre une chambre ou plein de petits coins sympas pour poser la tente au milieu de la nature avec une vue plongeante sur la vallée.

Pour nous c’est l’occasion de profiter une dernière fois d’une nuit à la belle étoile, sur un spot vraiment sympa et d’aérer toutes nos affaires avant le vol retour. En plus nos voisins étaient les copains de randonnée sur les montagnes de Mongui donc l’ambiance au camping était vraiment sympa.

tent

Un village colonial tranquille

Mais plus que pour faire griller les saucisses au barbecue du camping Lou Caravanou on était venu visiter Villa de Leyva sur les conseils de tous pour sa beauté et son authenticité. Et c’est vrai que flâner dans les ruelles de ce village rappelle combien la vie y est paisible et à quel point le charme naturel a été préservé malgré la proximité de Bogota et l’afflux progressif des touristes bien renseignés.

courtyard

Une des nombreuses cours intérieures

main-streetchrist-cross
Il faut s’imaginer que Villa de Leyva c’est un peu comme un studio de cinéma à ciel ouvert où le décor serait un retour à l’époque où les calèches étaient la norme, où les villageois prenaient le temps de vivre, les plus âgés assis sur les bancs au soleil, en fait il règne un petit air d’îles grecques par ici et ça on adore (en remplaçant le bleu azur par le terracotta).

main-plaza

Plaza mayor… 14000m²

churchrestaurant

La nuit ça en jette aussi!

Donc après avoir bien arpenté toutes les ruelles et visité toutes les petites boutiques (pour finalement rien acheter) on a pu profiter d’une deuxième version de Villa de Leyva, de nuit: en effet, toutes les façades blanches étant éclairées, l’ambiance nocturne de la ville vaut encore plus le détour. Les bâtiments se parent d’ombres couleur bougie, et le jeu de lumière sur les pavés transforme l’aspect des places et des rues de Villa de Leyva qu’on apprécie de plus en plus. Cette nuit-là, la dernière sous la tente avant un très long moment sera particulièrement douce et agréable.
night-colours night-cobbled-streets

Dernier réveil donc, avant de filer à l’aéroport et mettre le cap vers d’autres aventures, dernier petit déj (pour l’occasion on a cassé la tirelire avec le menu continental…) et une grosse envie d’en profiter en prenant de la hauteur: depuis le camping, il est possible de grimper sur la montagne et d’avoir un point de vue sur Villa de Leyva et la vallée alentour.

last-coffee

Dernier réveil du tool trip, 1 an après le premier vol…

Un grand bol d’air

On demande donc une carte fait maison au camping pour éviter de se perdre, et on part avec nos deux compères médecins qui nous ont suivi de Mongui. Bon on nous avait prédit une bonne heure de marche pour arriver au point culminant c’est un peu plus court que ça mais de là haut on est vraiment seuls et on peut vraiment en prendre plein les yeux. Ça va être dur de se dire que dans quelques heures ce ne sera qu’un souvenir d’être passé par ici…

jm-directions

panorama-of-villa-de-leyva

Panorama au-dessus de Villa de Leyva

jm-soph

Où on va après???

Une fois redescendus au camping on avait encore en tête deux trois trucs à voir avant de prendre le bus; mais pour être tranquille on a plié bagage, remballé la tente et bouclé les sacs avant de faire nos dernières ballades et ne pas stresser au dernier moment. On est donc repartis au centre-ville sur la place principale et on s’est offert un super dernier repas en l’échange d’un nombre dérisoire de pesos…
el-chipa

soup

main-course

Excentricité colombienne
black-maria

Même la Vierge noire n’en croit pas ses yeux…

La dernière étape on l’avait réservé pour une ballade digestive de l’autre côté de Villa de Leyva pour voir la maison d’argile qui est censée être la céramique la plus grande du monde: la casa terracota. Et effectivement, au fin fond d’un quartier excentré, il y a une immense maison de 500 m² qui ressemble à une maison délirante de Schtroumpf orange! Assez hallucinant de trouver ça dans un endroit pareil.

clay-house

Casa Terracota

Pour le reste de cette journée, rien de très excitant malheureusement, avec des aux revoirs assez tristes à Villa de Leyva où nous sommes restés que deux jours, et un retour en bus sur Bogota qui finalement se fit assez simplement: bus direct de Villa de Leyva à Bogota. Déposés en plein milieu d’une immense artère de Bogota, on a rejoint à pied la station de métro la plus proche qui nous a amené à l’aéroport directement. Facile! D’un autre côté, après un an d’entraînement on commençait à pas mal se débrouiller dans n’importe quelle situation.

De bonne augure pour les prochains voyages…

last-stamp-passport

Hasta luego Colombia!

2 reflexions sur “Villa de Leyva la fin du voyage

  1. AvatarPatrick Duchaine

    Coucou la Dream Team,
    Ahhhh, quel plaisir de vous lire de nouveau ; de magnifiques photos, des commentaires et des avis qui créent de l’envie, des idées pour un potentiel futur voyage.
    Cet article et les prochains ont un goût de « et c’est pas fini… » qui nous (et qui vous) permettent de voyager encore un peu. Que du bonheur !
    Merci et grosses bises parisiennes

  2. Avatarmam

    Ah enfin !! Un peu de dépaysement. Quel plaisir de voyager hors de France.
    Encore une super escale avant le grand retour pour vous..Mais comme vous le dites, nous on a encore 6 pays à visiter.
    Merci d’avoir repris la « plume  » pour nous faire voyager de notre canapé.
    👍😘😘🌞🌞

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!